EMI, important, la voie

EMI… et vous ?

Jeudi 29 Novembre 2018,

Fin novembre déjà !

Ce temps qui passe…. toujours plus vite, toujours plus fort, toujours plus intense…

A propos d’intense, ce matin j’ai envie de vous livrer une expérience, MON expérience !

Cela fait peu de temps que j’ose en parler ! 2018, année de l’ouverture pour moi, j’ose tout ou presque ! ( rires dans la salle !!!)

J’en ai pour l’instant parlé à très peu de personnes. La première à qui j’en ai parlé n’est même pas dans mon entourage proche. Mais c’est cette personne qui me l’a confirmé et qui m’a convaincu d’accepter ce que j’avais vécu…il y a 5 ans.

Janvier 2013, je suis hospitalisée en urgence à l’hôpital de Valence ( 26 ). Je souffre de violents maux de ventre qui me terrassaient alors depuis presque un an. Mais, Irène, ne portait pas attention, n’écoutait pas ce corps qui lui parlait, qui essayait de dire quelque chose ! Noël 2012, janvier 2013, les douleurs s’accentuent, sont de plus en plus fréquentes. Fin Janvier 2013, alors que je venais de récupérer mes deux enfants dans leurs écoles respectives, je suis presque incapable de conduire pour rentrer à la maison, tellement mon ventre me fait souffrir, tellement mon ventre à gonflé, tellement mon ventre est dur ! ( tiens serais-je tout d’un coup enceinte de 6 ou 7 mois ? ). Ne me sentant pas capable de rentrer à la maison, je décide de laisser mes enfants chez mes parents et de filer voir le médecin que j’avais à l’époque, pas loin de chez mes parents. Une fois arrivée chez mes parents, je m’allonge et ne peut me relever. Maman, tente de garder son calme, face à mes grimaces de douleurs… Elle m’apporte un gant frais, car je me plains d’avoir très chaud, je suis en fait bouillante !

Rapidement, tout s’accentuent encore, je suis incapable de pouvoir me relever. Mes enfants m’observent, droits devant moi qui suis allongée sur le canapé. On décide d’appeler le SAMU.

Ils arrivent.

Ils m’auscultent sur place, prennent ma température.

40 DE FIEVRE….. ok…. well well well…

Je ne sais plus comment, j’atterrie dans leur véhicule.

Aux urgences, j’attends longtemps dans le couloir, avec mes douleurs toujours là. Ah on vient me chercher. Ils font tout une batterie d’examens.

Puis diagnostic.

J’ai des calculs biliaires, beaucoup, énorme, qui ont migré dans le canal cholédoque, avec un début de jaunisse et de pancréatite !

Super, Irène, tu vois de ne pas s’écouter !!!

On me trouve un lit, dans le service approprié. Le chirurgien me voit le lendemain je crois. Il m’explique qu’il ne pourra pas m’opérer de suite car l’infection est beaucoup trop importante. Il m’explique aussi, que normalement des calculs de la voie biliaire, c’est une affaire de 2/3 jours. Mais comme j’ai attendu l’extrême, ça prendra donc plus de temps, car l’objectif premier est de calmer et stopper l’infection qui envahit mon ventre !

Le chirurgien m’opère, une semaine après. Tout se passe bien. Le lendemain il me montre ma vésicule biliaire et son état …. beurkkk….

La première nuit après l’opération, se passe plutôt bien. Je suis encore sous l’effet de l’anesthésie générale.

La deuxième nuit est par contre une tout autre affaire.

Sous perfusions multiples, avec entre autre une ayant comme contenu de la morphine pour la douleur, je me sens de moins en moins bien au milieu de la nuit. Je sens des picotements, j’ai envie de vomir ( je crois ), je sens mon esprit partir…

C’est alors que je sens petit à petit une partie de moi se surélever, je me sens petit à petit flotter au dessus de moi-même restée allongée sur mon lit d’hôpital ! Puis je me sens naviguer dans la pièce, je vois toute la chambre, je me vois toujours sur mon lit, entrain de m’affoler…

Puis je me souviens, revoir défiler toute ma vie, mes joies, mes peines, les amis, la famille, mes proches, mes enfants, mon mari, mes parents… je dis au revoir à tout le monde, car je sais que c’est la FIN pour moi.

Puis je vois un tunnel blanc, lumineux, apaisant, cela m’attire.

Au bout de ce tunnel, je vois une personne. Je ne saurai dire qui c’était. Cette personne m’appelle, me dit de venir, qu’avec eux je serai très bien !

J’ai envie, j’ai peur, je regarde à nouveau, ce moi resté sur le lit, qui s’agite, s’affole, qui me dit de ne pas partir. Je ne sais plus quoi faire.

Je me rappelle bien de tout cela. C’est très précis dans ma mémoire.

Puis, finalement, de façon brutal, je me souviens, ne pas aller dans ce tunnel, et je retombe, comme une masse sur le lit, je me réintègre. Là les infirmières sont autour de moi, car ce moi resté sur le lit a finit par trouver cette maudite sonnette qui était sur la gauche. Je leur explique que je ne me sens pas bien, et leur dit que ce doit être un des produits des perfusions. Elles débranchent alors la perfusion de morphine qui effectivement donnait un dosage trop fort…j’étais shootée en fait…

Je reprends conscience peu à peu de moi, de mon environnement et de ce que je viens de vivre…

J’ai vécu quoi d’ailleurs, je ne sais pas du tout à ce moment là. La seule chose que je sais, c’est que j’ai été très mal, et que j’étais persuadée que j’allais mourir ! Les infirmières, me disent d’essayer de me rendormir.

En l’espace de 15 minutes, tout redevient à la normale.

Apaisée je me rendors!

Je sors de l’hôpital quelques jours après, une fois le transit redevenu normal !

Cette histoire, j’en n’ai parlé à personne à l’époque. J’ai juste expliqué qu’un dosage trop élevé de morphine, m’a shooté et que je ne me suis pas sentie bien la deuxième nuit.

Depuis, juin 2017, je plonge dans l’introspection, je lis, je médite, je fais du yoga, je me rends compte de beaucoup de chose, je comprends beaucoup de chose, je me fais une auto thérapie.

Avril 2018, 1er salon du bien être à Figeac.

J’assiste, avec mon fils de presque 16 ans, à des conférences. Une va changer mon point de vue sur ce que j’ai vécu ce mois de janvier 2013.

J’assiste donc à une conférence de Jean Marc Harel Ramond.

Mon fiston, qui est l’un des seuls avec mon mari, à savoir ce que j’ai vécu, me conseil et m’incite à aller trouver ce monsieur à la fin de la conférence. C’est ce que je fais au départ à reculons… Puis je me lance je lui parle.

Je lui explique, tout comme je viens de le faire ici.

Là, il met des mots sur mon expérience.

 » Madame, vous avec vécu et fait l’Expérience de la Mort Imminente. »

EMI quoi !!!!  

Vous comprenez le titre maintenant ?

Là, je comprends tout. Je comprends tout ce qui s’en est suivi après cette expérience.

Je comprends, pourquoi depuis juin 2017, j’ai eu ce besoin vitale de savoir. Savoir qui je suis, savoir quelle est ma mission sur la Terre.

Je comprends, pourquoi depuis juin 2017, ce besoin vital de faire une introspection sans précédent, comme je l’explique sur la page  » à propos  » est nécessaire.

Je comprends, ma mission de vie, mon rôle sur Terre.

Je comprends, que ma mission de vie est d’aider les gens avec l’art thérapie, entre autre. Je sais que je suis ici bas, pour servir lHUMAIN. Mais l’Humain dans toute sa splendeur.

Je remercie infiniment la VIE.

Je les remercie là haut, quelque part, de m’avoir laisser repartir, car ma vie, ne faisait que prendre SENS à ce moment là.

Comme me le dit dans un mail récent, Christophe Allodi, il faut  » comprendre pourquoi cette porte s’est ouverte lors de ce rendez-vous un certain jour de début février 2013 ? « 

Mais, chutttt…. je crois avoir trouvé la réponse…

Et vous avez vous vécu des expériences tel que celle-ci ?

Partagez les ici, si le cœur vous en dit…

Un message à tous et toutes, chers lecteurs, chère communauté:

Soyez attentif, à ce que vos corps vous disent. Soyez attentif à ce que l’Univers vous envoie comme message….

Petit message personnel à la famille et amis:

Je vous rassure, je ne suis pas tombée ni sous l’emprise de qui que se soit, ni dans une secte…. donc pas d’affolement svp…. je m’ EVEILLE tout simplement…des bises

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s