temps

Tic…tac…le temps qui coule

Jeudi 31 janvier 2019,

Je dois vous avouer une chose….

Je ne sais pas quoi dire aujourd’hui…

Ben oui c’est comme ça !

De quoi peut-on parler ?

Le trou…

La semaine passée j’étais gripée, cette semaine je suis désorganisée !

Je n’avance pas, j’ai l’impression de brasser du vent pour rien !

Il y a des fois comme ça !

Je fais donc comme je fais avec mes pages du matin, pour cet article.

J’écris coute que coute.

Peu importe ce que j’écris, mais j’écris…. même si c’est pour dire

JE NE SAIS PAS QUOI ÉCRIRE !

Tiens, je vais faire un bilan de ce premier mois de Janvier !

Je ne l’ai pas vu passer ce mois ! Et vous ?

Rien vu !

Et l’impression de ne pas avoir fait grand chose non plus d’ailleurs !

Les premiers quinze jours, je me suis dit allé installe ton année…

OK avec ça…

Puis je me suis perdue au fur et à mesure que les jours passaient.

Les journées ont défilées, et qu’ai je fait ?

J’ai défini mes objectifs de l’année, j’ai planifié certaines choses, j’ai commencé à décorer mon agenda de pratique de Lisbeth, j’ai commencé l’étude des 13 Mères Originelles, la lecture de  » Femmes qui courent avec les loups « , je me suis occupée de terminer la mise en place de ce blog, puis de façon paniquée je me suis rendue compte que j’avais pas travaillé sur ma formation d’art thérapie que je suis sur le point de clôturer, puis je me suis rendue compte que je n’avais pas avancé mon travail pour mes élèves….

AHHHHHHH !!!!

Alors revenons à l’essentiel, pour que les mois ne défilent pas avec à chaque fin, cette sensation de ne pas avoir fait grand chose.

On va dire que je suis OK, avec ce mois de janvier, c’était ainsi, c’était comme ça.

J’avais peut être besoin de ce temps nécessaire pour installer cette année. Je suis toujours plus longue que les autres pour faire les choses, bon acceptons le !

Pour février, je décide de remettre un cadre.

Je vais donc utiliser à nouveau la méthode POMODORO !

Vous connaissez ?

C’est super.

Personnellement j’utilise celle ci

Je me remets dans le bain, grâce à cet outil, à chaque fois que je me perds !

Oui car ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, soyez rassuré. Et je sais que ce ne sera pas la dernière !

Donc pendant quelques temps, j’utilise cette méthode pour travailler. Et là qu’est ce que je tombe comme travail !

Impressionnant !

Allé au boulot !

Et vous est ce difficile parfois aussi de s’y mettre ?

Comment gérez-vous cela ?

 

 

 

soin, douleur,

dis moi comment tu te soignes, je te dirai…

Jeudi 24 Janvier 2019,

Ma chère communauté du bonheur,

C’est un peu fébrile, même beaucoup, que j’écris cet article aujourd’hui…

Le virus qui traîne m’a visiblement trouvé à son goût et s’est installé sans faire de bruit en moi…

Donc l’article ne sera pas trop long, vous comprendrez que aujourd’hui mes meilleurs amis sont le repos, le canapé, le mouchoir, les huiles essentielles.

D’ailleurs comment vous soignez vous vous ? lorsque vous avez quelque chose; allez vous chez le médecin de suite, attendez vous que ça passe ? comment réagissez vous face à une maladie, la douleur ?

Dites moi comment vous vous soignez je vous dirai qui vous êtes ?

Pour ma part, dixit ma belle mère  » j’ai une belle fille qui coure chez le médecin dès le début d’un rhume, j’en ai une autre il faut qu’elle attende d’avoir un truc grave ou de ne plus tenir debout pour voir un médecin » 

Je suis donc celle qui attend, qui se dit, « oh ça va passer ça va le faire, je vais prendre 3 bricoles et hop » ….puis dès fois j’aurai mieux fait de me soucier de ce que me raconte mon corps, plutôt que de vouloir faire la dure !

Comme par exemple cet hiver 2012, ou je souffrais d’horrible maux de ventre surtout nocture, mais cela pouvait aussi arriver le jour.

Je n’entendais pas, je n’écoutais pas à l’époque mon corps qui parlait. 

QUI AVAIT DES CHOSES A ME DIRE !

 » Oh ce n’est pas grave ça va passer «  me disais-je comme à mon habitude. Je mettais ces douleurs sur le stress, l’angoisse car souvent j’avais très mal au niveau du plexus solaire. A cette période, mon mari était parti dans le Lot ( nous vivions alors dans la Drôme ) pour un nouveau travail. Le temps qu’il effectue la période d’essai de 3 mois, j’étais restée avec les enfants dans la Drôme. Donc je devais tout gérer toute seule et travailler en plus.

Puis vain décembre 2012, puis les fêtes de fin d’année. Chéri descend, les maux de ventre s’intensifiaient, nous réglions plein d’aspects techniques quant au futur déménagement qui était prévu pour début février 2013.

Je passe un noël horrible à me tordre de douleur.

Il repart dans le Lot.

Nous montons le voir pour le jour de l’an, quelques jours.

Nous revenons dans la Drôme, et commence à faire les cartons pour que tout soit prêt pour fin janvier. Le déménagement étant prévu de mémoire le 13 février.

Fin janvier, les douleurs deviennent encore plus qu’insoutenables.

Un soir, je récupère en voiture mes enfants dans leur écoles respectives. D’abord la petite ensuite le grand.

Et là, je leur dit  » je vous laisse chez papou mamoune ( mes parents ) , je vais voir un médecin j’ai trop mal « ; j’ai conduit péniblement les enfants jusque chez mes parents. J’avais un ventre qui avait triplé de volume, qui était dur comme du bois, et qui était plus que douloureux à l’intérieur… je dois dire que la panique là, est arrivée !

Une fois chez mes parents, je m’allonge et ne pu me relever.

La suite de l’histoire ?

Le SAMU arrive chez mes parents, me posent les premières questions et prennent ma température  » 40  » . Ne pouvant marcher, ils me portent jusqu’à leur véhicule, je ne me souviens plus vraiment en fait, tellement la douleur était intense.

Aux urgences, après avoir passer de longues heures dans le couloir ( car je n’étais tout de même pas une urgence vitale, à comparer de certains qui arrivaient parce qu’ils venaient de faire un AVC ), on s’occupe de moi, on me fait toute la batterie d’examen, et verdict:  » madame visiblement c’est autour du pancréas, du foie, on vous a libérez une chambre au service gastroantérologique, on vous y conduit »

OK ! Ok ! 

Le lendemain, je vois le médecin de service, qui m’explique ce que j’ai:

 » Madame vous avez des calculs biliaires nombreux, qui ont migrés dans le canal cholédoque, c’était moins une de faire une pancréatique, tout est infecté, il faudra faire une ablation de la vésicule biliaire, une fois l’infection soignée. Habituellement c’est une intervention bénigne, on reste 3 jours en ayant pris rendez vous et cela est terminé, mais là pour vous ça va être plus long à cause de l’infection qui s’est propagée un peu de partout »

OK ! OK !

Donc tout cela pour vous dire que le corps parle et que l’on doit l’écouter.

Mon corps me livrait un message avec ces maux de vendre, je n’ai pas su les entendre.

Au travers de mon cheminement intérieur depuis quelques mois, j’apprend à écouter ce corps. Ce n’est pas toujours facile, lorsqu’on a été habitué à ne pas l’écouter à ne pas s’écouter. Parfois j’y arrive, parfois moins.

Aujourd’hui, je m’écoute, je l’écoute ce corps, grippé, qui me signale qu’il a besoin de dormir, de se reposer.

Je lis un ouvrage en ce moment, où chaque jour il y a une petite lecture, c’est:

Le livre de la méditation et de la vie de Krishnamurti; le sujet du mois de janvier est multiple  » s’écouter, apprendre, l’autorité et la connaissance de soi « 

Il parle « d’écouter en l’absence de toute pensée, qu’écouter est source de liberté, qu’il faut pouvoir écouter sans effort, qu’il faut s’écouter soi même ».

Puis il parle de la connaissance de soi même, où il dit que « la connaissance est un long processus et que pour se connaître il faut être conscient de ce que l’on est dans ses actions mêmes.  »

A la semaine prochaine pour un nouvel article, chère communauté du bonheur…

Et comme d’habitude, venez discuter de ce sujet  » Comment vous soignez vous ? quel est votre rapport à la douleur ?

féminité, important, sacré

Et alors…j’ose en parler…

Jeudi 17 janvier 2019,

Et alors ?

J’ose en parler….

 

Bonjour, ma belle communauté du bonheur

De quoi je vais bien oser parler aujourd’hui ?

Hummm voyons voir ???

30 ans…

30 ANS oui 

30 ans que je suis sous contraceptif !!!

Cet article est intime, mais malgré tout j’avais besoin d’en parler.

Cette décision d’arrêter le contraceptif est à la fois brutale et à la fois ça été un long cheminement.

Je m’explique.

Je dois dire que cela fait plusieurs années que je râle pour prendre ce comprimé chaque soir à la même heure ( ou presque ! ). Mais comme une gentille petite fille, je le prends, parce que c’est ainsi. Parce que si je l’arrête , un petit bout de chou n°3 pourrait arriver !

Et 2 cela nous suffit amplement ! 

Alors, je continue de prendre ce FICHU cachet !

Chaque soir en me couchant.

Ce petit médicament, rond, blanc, tout petit, si bien que combien de fois, il m’échappe des doigts et je dois me mettre à quatre pattes et le chercher dans la moquette de la chambre qui est clair !!! Oui elle serait foncé, ça serait moins drôle !!! Je vous laisse imaginer la scène rigolote…fin cela dépend pour qui…bref…

Mais là en ce début de semaine sans est TROP !

MARE – STOP – RAS LE BOL – AHHHHHHH

Je ne peux plus le voir ce petit FICHU cachet, tout petit, rond, blanc...qui tombe et tombe par terre, comme si l’Univers me faisait comprendre:

STOP ! Arrête de prendre ce truc STOP ! Tu ne comprends pas les messages que je t’envoie !

Et OH on se calme !!!

C’est bon j’ai compris.

Regarde hop je range la plaquette dans le tiroir, regarde tu vois … et je n’y touche plus …..

Voilà tu es content !

Nous sommes content tout les deux,

l’Univers et Moi.

Donc mardi 15 janvier au soir, je n’ai pas pris ce petit cachet, tout rond et blanc…qui tombe par terre….bla bla bla… bla bla bla….

Rien que ça je me suis sentie mieux dis donc !!!!

LIBÉRÉE DÉLIVRÉE, 
Je ne mentirai plus jamais
Libérée, délivrée
C’est décidé, j’arrête le contraceptif…

Tout de même bizarre, vous ne trouvez pas de se sentir LIBÉRÉE d’un truc qui a libéré les femmes dans les années 60 ?

Mais 30 années de prise de ce médicament ce n’est plus une libération c’est une prison…

Pourquoi 30 ans ? 

Je me souviens, j’avais 16 ans .

Premiers rendez-vous chez la gynéco, on écoute la maman, la gynéco, on comprend que dès qu’une jeune fille est réglée elle peut potentiellement tomber enceinte !

MAIS WHAT ? !  (comme me dit ma fille de presque 11 ans )

…oh mon Dieu, il va falloir à mon tour lui expliquer tout cela, et à mon tour lui dire de prendre la pilule….mais non…. fin si rassurez-vous je vais faire mon devoir de maman…. Pas envie d’être grand-mère de suite …

Les rencontres amoureuses arrivent, les premières expériences sexuelles aussi.

Pilule et préservatifs, sont mes compagons…

Tout fonctionne, pas de mauvaise surprise, pas de rendez-vous au planning familial paniquée, comme j’ai pu voir certaines copines, ou des connaissances…

OUF…

Puis on rencontre THE GARÇON.

Celui avec qui on va faire sa vie et avoir des enfants…

On a grandit, on est mature… on sait ce que l’on fait…

On arrête la pilule, le temps d’avoir ces fameux enfants… 

Ils seront au nombre de 2 pour nous, avec presque 6 ans d’écart.

Donc en gros, j’ai arrêté le contraceptif à 2 reprises sur des courtes périodes. Nous avons eu de la chance, cela marchait rapidement.

Puis, c’est là où peut être j’aurais dû me poser les questions: je reprend la pilule, j’arrête, je vois autre chose… ?

Et bien NON.

Machinalement, je demande à la gynéco, une pilule, et machinalement depuis 2008 je n’ai jamais arrêté…de la prendre.

Mais en ce début de mois de janvier, où j’ai décidé pour cette année 2019 de me consacrer au féminin sacré, à l’étude des 13 Mères Originelles, je ne trouve plus cohérent de continuer de prendre ce cachet petit, rond et tout blanc…. et qui tombe sans… oups pardon vous savez…

Je ne peux me consacrer d’un côté au féminin sacré, et prendre des hormones qui finalement me stop ma féminité ?

Ce n’est pas cohérent, ça ne me convient pas.

Je suis même incapable de dire comment fonctionne mon cycle !!! Etant donné que j’ai un contraceptif qui se prend non stop… c’est le foutoir complet

Pendant 6 mois je peux ne rien voir venir, puis tout d’un coup les chutes du Niagara…

Bon je dois avouer que tout au fond de moi de ne pas les avoir pendant 6 mois j’ai bien aimé aussi… pas embêtée chaque mois …

Car j’avoue aussi, je n’ai jamais apprécié  » les règles  » . Je pense que l’on ne doit pas être trop nombreuses à les attendre avec impatience… soyons réaliste aussi… ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable chez la femme…les règles…

Mais bon, ce n’est pas se connaître non plus de ne pas les avoir …

Donc, voilà pourquoi j’en suis là aujourd’hui.

Puis mercredi, j’ai été confronté à des questions que je ne m’étais même pas posé, en lisant un article sur un autre blog, à ce sujet de l’arrêt de la pilule !

Quels effets plus ou moins « indésirables  » cela peut provoquer d’arrêter la pilule ?

Mince, parce qu’il y a des effets indésirables potentiels ?

Flûte alors !

J’ai trouvé l’article et les commentaires, très bien fait, et très pertinent.

Il s’agit du blog de Gala’s Blog, l’article dont je parle est ici.

Alors sans paniquer non plus, j’ai hier tout de même par mail, prévenu mon médecin pour lui faire part de ma décision, et lui demander ce qu’elle pouvait en penser, s’il fallait voir peut être pendant quelques temps comment le corps va réagir au fait de ne plus avoir d’hormones !

Pour résumer, de toute façon je suis contente de cette initiative. Je me sens comme je le disais LIBÉRÉE DÉLIVRÉE. Je vais pouvoir goûter à ma féminité, qui finalement m’a fait défaut pratiquement tout le temps, et c’est très bien pour étudier le féminin sacré !

Ne serait ce pas aussi  » à cause  » du contraceptif, ce manque de féminité en moi ?

Un autre sujet qui mériterait débat et réflexion…. WAIT AND SEE... comme disent nos amis Anglais…

PS: Je précise que je n’ai absolument rien contre la pilule, puisque je l’ai prise pendant 30 ans, que c’est un bon moyen pour ne pas avoir  » bébé  » avant l’heure, et que les jeunes filles qui liront cet article, doivent consulter un gynécologue et parler de leur contraception avec lui ou elle….

Et vous ? Où en êtes vous avec ça ? Venez raconter, sans tabou…

 

 

 

 

 

 

 

important, intuition, la voie

Je voyage… vous venez ?

Jeudi 10 Janvier 2019,

Bonjour la communauté du bonheur….

J’espère que votre début d’année et que ce mois de janvier se déroulent au mieux pour vous.

Avez-vous utilisez l’article où je parlais de faire un bilan et de poser les objectifs 2019, ici ?

Pour ma part j’ai fait mon bilan 2018 et j’ai ou plutôt suis entrain de finir de poser mes objectifs 2019 ( c’est long j’ai beaucoup de domaines où j’ai posé 2 ou 3 objectifs à chaque fois )

J’ai réfléchi aussi à la direction que je souhaite faire prendre à ce blog.

Comme vous le savez peut-être, ce blog est tout récent ( septembre 2018 ). Pour l’instant, je l’avoue, je tâtonne beaucoup, je prends mes repères, mes marques, j’apprivoise l’outil ( ou pas ….ahahahah ), j’ai envie puis plus envie… bref ce n’est pas tout à fait stable.

La seule chose qui est stable et certaine dans ma tête c’est que je ne souhaite pas me PRENDRE LA TETE !!!

Pour cela, ne soyez pas surpris de voir au bout de 2 ou 3 mois les choses se modifier, changer, évoluercar je suis en évolution permanente…

Par exemple, au tout départ, ce blog, le le voyais plus dans la créativité. Il s’avère que pour l’instant je suis plus tournée vers le féminin sacré, la magie, les cartes, le chamanisme

Je suis plus dans la spiritualité…

Mais finalement ne serait ce pas aussi une forme de créativité ?

La créativité est multiple !

La créativité est de partout !

Je crois même que je n’ai jamais été aussi créative !

Bref, donc, ici les choses ne seront pas figées ni définitives.

Le nom de ce blog, est donc parfaitement juste

VOYAGE VERS L’EVEIL…

Car en effet il s’agit bien d’un voyage que je fais, il s’agit bien d’un voyage que vous faites avec moi en venant ici, vous ressourcer, prendre des idées, mettre des choses en place, prenez prenez tout ce dont vous avez besoin. Le contenu va s’étoffer de plus en plus, alors ABONNEZ-VOUS ! pour ne rien manquer. Je vais me pencher aussi pour créer une newsletter, mais chaque chose en son temps !

 

Voici, l’orientation que je vais prendre pour ce premier trimestre 2019:

RDV quotidien ( j’espère tenir, sinon vous aurez le droit de me rappeler à l’ordre )

  • partages de mes pratiques spirituelles et autres

RDV hebdomadaire

  • Article du Jeudi: thèmes variés, en fonction de mes envies, et de mes aventures
  • Nos petits bonheurs du vendredi:  pour parler du petit bonheur du jour ou de la semaine

RDV mensuel

  • Interview inspirant du lundi
  • Mes débuts avec oracles et tarots
  • 1 an avec les 13 Mères Originelles
  • Ma Transition: ici je parlerai de ce que je et nous mettons en place à la maison, ce que nous faisons pour un nouveau monde meilleur, je parlerai de cercle aussi…

RDV aléatoire

  • Articles supplémentaires ou complément des pages lorsque le besoin se fait sentir
  • Vidéos soit en différé ou en live ( là va falloir que je travaille sur moi pour cela, ce n’est pas l’exercice que je préfère )
  • Spiritualité
  • Créativité
  • Ecriture livre
  • Vidéos inspirantes
  • Liens inspirants

 

Si cela vous convient, vous pouvez embarquer avec moi pour 3 mois déjà, avant la prochaine escale…

Ça vous dit ?

Alors c’est parti. 

Juste un dernier petit réglage avant de partir.

Je suis tout de même trop trop fière de vous dire que Voyage Vers l’Eveil a son nom de domaine…si si si c’est vrai… je suis passée à la version premium pour le blog afin d’avoir plus de possibilité pour aller plus loin dans mon voyage avec un bon et beau bateau…

Notez donc bien le nom de cette merveilleuse corvette

https://voyageversleveil.com

Je vous dis à très vite …

 

 

 

 

 

 

bonheur, important, intuition, nouveau monde

Le passage…pilule bleu ou pilule rouge…

Dimanche 6 janvier 2019,

Bonjour ma très belle communauté du bonheur.

Tel Néo dans Matrix,

On y croit on n’y croit pas !

Chacun fait comme il l’entend.

Pas de jugement à avoir, ni envers soi, ni envers les autres…

Vendredi soir en me couchant, j’ai visionné une vidéo de  » La magie d’Anne Sophie « . Elle parle dans cette vidéo du passage vers le nouveau monde.

Ce passage s’est ouvert ce week end.

Pour résumer, elle raconte que dans ce passage vont s’y rendre les personnes de lumière, les personnes en éveil spirituel, les personnes prêtes pour se rendre dans le nouveau monde.

On y croit, on n’y croit pas ! 

Peu importe.

Je suis entrain de m’éveiller spirituellement depuis plusieurs mois, voir finalement plusieurs années ( 2013 environ, mais sans le savoir jusqu’à il y a quelques mois ! ).

Je me suis endormie vendredi soir, sur ce message écouté dans la vidéo.

Samedi j’ai passé une journée, simple et joyeuse, sans autres signes particuliers. Hier soir, samedi 5 janvier donc, nous sommes allés au restaurant tous les 4 ( mari et enfants et moi même ). Nous sommes rentré, nous nous sommes couché. Je ne pensais plus forcément à ce passage.

Ce matin en me levant je m’en suis souvenu. Et me suis posé la question  » Comment savoir si j’ai franchi ce passage ?  » 

Puis au fil de la matinée, j’ai compris.

Je suis passée !!!!

Oui j’en suis certaine….

Je m’explique…

J’ai acheté samedi ce magazine dont je vois passer la pub sur le net tout le temps

INEXPLORE 

Puis, tout en petit déjeunant, je lis le premier article.

Et là …. ouah….

dav

En le lisant je me rends compte, que je suis dans le vrai depuis fort longtemps. Que ma façon différente de penser, de ma façon différente d’agir, ne sont pas et n’ont pas été une faiblesse…bien au contraire… 

Ma différence que je sentais depuis toute jeune, faisait que j’allais être appelé à m’éveiller…

Cet article fait lien avec tout ce que je vis, tout ce que je ressens, tout ce qui se passe en moi et autour de moi.

J’ai sentis une énergie monstrueuse monter en moi ce matin en lisant cela. Je ne tenais plus en place.

Le monde du possible est Là, à ma porte, je ne le laisserai pas partir sans moi…. 

Donc j’affirme que je suis passée dans le nouveau monde… et que je vais essayer de guider ceux et celles qui sont entrain de le faire. 

En effet ce passage, restera ouvert quelques temps. Le temps suffisant pour attraper tout ceux et celles qui hésitent encore.

Lorsque ce passage vers le nouveau monde se fermera, ne vous inquiétez pas, il y aura des ponts, des passerelles qui s’ouvriront de temps en temps pour permettre aux nouveaux Etres éveillés d’accéder à ce nouveau monde. Ces nouveaux êtres éveillés, auront au préalable trouvés dans l’ancien monde, des nouveaux guides qui seront eux restés pour justement les accompagner.

On y croit on n’y croit pas !

Peu importe !

Ce que je sais c’est que je suis passée… et je suis un GUIDE pour ceux et celles en passe de venir dans ce passage…

Tout cela, tombe à pic, puisque c’est aussi ce week-end que j’ai décidé de débuter l’étude des 13 mères originelles. J’ai fait la demande pour rentrer dans la Ronde des 13 Mères Originelles. J’ai donc cet après midi, ma première lecture à faire de la Première Mère de Clan de La Première Lune a faire.

 » CELLE QUI PARLE A SES PROCHES « , La Mère de la Nature

Voilà, ma belle communauté, il faisait besoin d’écrire cet article,

Là Ici et Maintenant….

Bonne fin de dimanche ensoleillé …

bonheur, Chamane, voeux

MEILLEURS VOEUX

 

Vendredi 4 Janvier 2019

Bonjour belle communauté du bonheur.

Je me suis quelque peu éclipsée pendant les fêtes, dans la famille puis avec moi même.

Ces moments d’introspection sont et me sont nécessaires.

Je reviens aujourd’hui pour vous souhaiter une

BONNE ET MERVEILLEUSE année 2019

J’ai fixé mes objectifs 2019, j’ai posé mes souhaits, mes envies.

J’ai aussi décidé de continuer d’investir sur moi même ( cela fera plaisir à plus d’une ici hein !! je pense à Laurie Audibert – Coach HolistiquePatricia Mignone, etc…).

Etant donné que je suis de plus en plus attirée par le chamanisme, la magie, la sorcellerie, la Terre Mère, la nature, le 31 décembre alors que je consultais de façon brève et rapide FB, je suis tombée sur Mushum.

Je vois qu’on y propose une formation sur 1 an sur les techniques de médecines des 1eres nations. Je regarde un peu, et hop je valide mon inscription tellement le contenu me parle….

Je viens d’écouter la vidéo d’introduction à la formation.

Je vous la livre ici.

Il est nécessaire que le plus grand nombre d’entres nous l’écoutent, et faites la circuler … ce discours est édifiant ! touchant ! émouvant ( oui l’empathe que je suis a pleuré ). Elle est tellement vrai, moderne….quel discours, quelle vérité, quelle vision !!!

Donc que l’on soit Amérindien, Indien, Américain, Européen, Asiatique, Germanique, Latin… TOUS les peuples sont concernés par ce discours TOUS oui TOUS….

Il est temps de se réveiller réellement !

Bonne écoute, faites moi part de vos impressions…

Je vous dis à Lundi pour un nouvel interview ( celui de la grande Dame, que du coup je n’ai pas pu publier en raison des fêtes ), et je vous ferai part lundi des directives du blog pour 2019….

Portez vous bien…

CNV

C’est non violent…

Jeudi 13 Décembre 2018,

Quoi dire ????

Vous bloggeurs et bloggeuses est ce que cela vous arrive ? De ne pas savoir quoi dire ? De ne pas savoir de quel sujet traiter ?

Vous qui êtes en réunion, vous qui êtes à un repas de famille… cela vous arrive de ne pas savoir quoi dire ?

Que fait-on lorsqu’on ne sait pas quoi dire ?

On meuble ?

On ne fait pas d’article ? on ne dit rien à cette réunion ? on ne parle pas à ce repas de famille ?

Que fait-on lorsqu’on ne sait pas quoi dire ?

Pour ma part, c’est quelque chose qui a toujours un peu tendance à me mettre mal à l’aise ! Surtout si c’est une réunion ou un repas de famille. Quoi que le repas de famille, si je n’ai pas envie de parler je ne parle pas…

Je n’ai jamais été une grande bavarde et souvent ne me sentant pas à ma place pendant les conversations.

Par contre j’aime

C.O.M.M.U.N.I.Q.U.E.R

Quelque chose de compliquer de nos jours !

Et pourtant l’Etre Humain est un être de communication, non ?

Mais qu’est ce qu’il communique mal.

On le voit de partout sur les réseaux, on le voit dans la rue, au volant de sa voiture, au supermarché, au sein des familles…

Pourquoi l’homme communique aussi mal ?

Alors qu’il serait tellement plus simple de se comprendre, si chacun était dans une qualité relationnelle convenable.

Mais non, l’homme actuel est dans le jugement, jugement pour lui et pour les autres, il interprète, compare, reproche… il est dans les jugements masqués aussi ceux que l’on n’avoue pas, que l’on ne dit pas et qui entretiennent cette haine, l’être humain d’aujourd’hui est dans la stratégie ( qu’est qui va bien pouvoir servir mon ego, ma haine, mon pouvoir ? ), l’homme actuel est dans les exigences pour lui et les autres ( descend les poubelles, prépare ce dossier pour demain…), il fait du chantage, manipule, puni, blâme, culpabilise…

Si C.O.M.M.U.N.I.Q.U.E.R avec l’autre était ceci:

  • Etre dans l’observation à la place du jugement: observer, écouter ce que l’autre a à dire.
  • Ecouter et exprimer ses sentiments, ses ressentis et ceux des autres à la place des jugements masqués.
  • Reconnaître ses besoins et ceux des autres au lieu d’établir des stratégies pour sa propre petite personne et son ego.
  • Demander, proposer aux autres pour accomplir les tâches de la vie quotidienne et professionnelle…

La vie serait tellement plus agréable, si cela était appliqué!

Mais non, l’homme pour l’instant a choisi d’être dans le jugement, la stratégie, les exigences, qui sont que le résultat de croyances limitantes, de peur de ressentir, d’habitudes réactionnelles ( ça se dit ? heu ? ) et cela nous mène dans un idéal de défense…

Pour 2019, essayons de C.O.M.M.U.N.I.Q.U.E.R

AUTREMENT 

Cet article fait lien, à une conférence où je me suis rendue mardi soir.

Cette conférence parlait de la CNV, et Bruno Tarayre, médiateur, a très bien expliqué tout ceci, de façon simple. J’ai donc résumé ses explications qui ont fait échos en moi.

Belle communauté du bonheur je compte sur vous pour mieux communiquer avec vous et avec les autres.

Car une chose très importante, pour communiquer avec l’autre il faut d’abord communiquer avec soi même… ceci est PRIMORDIAL….

Portez vous bien….

 

 

 

temps

Et d’une…

Jeudi 6 Décembre 2018,

Le temps passe vite vous ne trouvez pas ?

Lorsque j’étais petite je trouvais le temps long, je trouvais le temps ennuyeux parfois, je trouvais le temps trop rapide quelques fois…certainement lorsque que je faisais des activités qui me plaisaient…

Mes, nos enfants, aujourd’hui, trouvent que le temps passent toujours vite !

Est ce parce qu’ils sont trop occupés ? Est ce parce qu’ils font que des choses qui leur conviennent ?

Je ne sais pas…

De toute façon c’est comme ça. On ne peut pas modifier le temps…

Une chose est certaine c’est que depuis quelques années, j’ai compris ce que c’était de vivre «  ici et maintenant  » et d’arrêter de soit penser au passé ou au futur.

J’ai compris cela lorsque j’ai lu en 2014  » Le pouvoir du moment présent  » d’ Eckhart Tolle.

Ce livre je l’ai lu, peu de temps après être arrivée dans le Lot, en 2013. Vous savez en février, après mon opération où j’ai vécu un truc de dingue – j’en parle ici . Finalement, question, est ce truc de dingue vécu à l’hôpital ou le livre qui m’a fait prendre conscience de ce temps ? et surtout qui m’a fait prendre conscience que ce que l’on vit d’important c’est le  » ici et maintenant  » ?

Pourquoi ai-je lu ce livre après et pas avant ?

Pourquoi je n’ai pas eu connaissance de ce livre avant ?

Pourquoi ai-je eu ce livre dans les mains, au printemps 2014…. soit une bonne année après mon opération.

Est ce les guides là haut, qui m’ont conseillés de le lire ? ( je dois avouer qu’à cette époque les guides je ne les voyais pas encore, je comprends aujourd’hui qu’ils étaient là tout à côté, et ceux depuis toujours… )

Quoi qu’il en soit, CE LIVRE, a été le début de mon changement, de ma modification, de ma transformation, je pense. Telle une chenille qui rentre dans sa chrysalide, pour en sortir papillon…

PAREIL

Je suis rentrée dans ma chrysalide en 2014.

J’ai alors, depuis la lecture de cet ouvrage, une autre notion du temps ( cela ne m’empêche pas de le voir toujours défiler aussi vite !!! ), mais … mais … car il y a un MAIS… je ne suis plus BLOQUÉE sur le passé, je ne suis plus BLOQUÉE par l’avenir…

Je vis autant que je peux, l’instant.

Comme dit Bruno Lallement: ( à quelque chose prés- Bruno rectifie si j’ai déformé et que tu lis cet article )

 » le passé c’est le passé, on ne peut plus rien y faire, l’avenir n’est pas encore là, mais le moment présent lui est là  » donc soyons dedans…

Depuis, que j’arrive à accepter cela, depuis que j’ai compris cela, la vie est tout de même vachement plus agréable. J’étais la reine du «  ruminage « , la reine du  » je me projette et je m’inquiète de ce qu’il arrivera ou pas !  »

Mais ça pourrit la vie, les amis, oui ça la pourrit… Le stress toujours à son maximum…La culpabilité toujours à son plus haut grade ! La peur toujours là à t’empêcher de faire, car sait-on jamais, si cette expérience tentante était dangereuse… donc … ben on ne fait pas… et oui tellement plus simple… mais tellement déprimant à force…

Et bien STOP.… ce n’est plus pour moi tout cela, ce temps est révolu… vous comprenez, R.E.V.O.L.U: Révolu comme révolution… c’est ma révolution à moi…Révolu comme évolution…c’est mon évolution à moi…

Depuis 18 mois, j’ai pris l’habitude, de faire un BUJO ( bullet journal, si vous préférez ! ). Outil d’organisation, que j’aime à décorer. Outil pour planifier, pour noter des objectifs, outil de développement personnel aussi.

Le mien, mon premier commencé en janvier 2018, aura tenu toute l’année, c’est très bien.

En effet, en début d’année, avec mon carnet tout neuf, j’avais fait un bilan de 2017, et une projection de ce que pourrait être 2018.

J’arrive à la fin de ce carnet, et je vais donc pouvoir entamer le suivant ( qui attend sagement dans son tiroir ).

Je vais reprendre la même idée.

Car pour moi, maintenant, vivre l’instant présent, ce n’est pas renier le passé, ou ce qu’il s’est passé … que ce soit en bonnes nouvelles ou mauvaises. Non pour moi, être dans l’instant c’est aussi prendre conscience du temps qui passe, mais en le voyant d’une autre manière, en le voyant comme une belle chose, en le regardant comme un apprentissage, en le regardant comme des expériences vécues. 

Je vais donc tout au long du mois de décembre, faire un retour en arrière sur cette année 2018; voir si j’ai atteins certains objectifs, voir si elle a été comme je l’avais espéré en décembre 2017, lorsque je faisais le bilan de 2017.

Je vous mets la liste des différents points qui vont figurer dans ce bilan – je tiens à préciser, que j’avais vu cela sur internet à l’époque, mais je n’ai pas gardé le nom de la source, qui proposait ce bilan – si quelqu’un parmi vous l’a,  notez la dans les commentaires je le rajouterai – Merci.

BILAN 2018:

  • Vue sur l’agenda de l’année, mois par mois, noter les points forts vécus.
  • Ce qui a été en 2018: – Famille,vie privée – Travail, études, profession – Amis, communauté, services – Santé, forme physique – Intellectuel – Émotionnel, spirituel – Finances
  • Ce que m’a appris 2018
  • 6 phrases sur 2018: – La décision la plus sage que j’ai prise – La plus grande leçon que j’ai apprise – Le plus gros risque que j’ai pris – La plus grande surprise de l’année – Le plus grand service que j’ai rendu – La plus grande chose que j’ai accompli
  • 6 questions sur 2018: – De quoi je suis fière -Quelles sont les 3 personnes qui ont eu le plus d’influence sur moi – Quelles sont les 3 personnes sur lesquelles j’ai eu le plus d’influence – Qu’est ce que je n’ai pas pu terminer – Quelle est la meilleure chose que j’aie découverte en moi – De quoi je suis la plus reconnaissante
  • Les meilleurs moments 2018
  • Mes 3 plus grands défis 2018: – Noter les 3 plus grands défis – Qui ou quoi m’a aidé à surmonter ces épreuves – Qu’ai-je appris sur moi même en surmontant ces épreuves
  • Pardonner
  • Lâcher prise
  • 2018 en 3 mots
  • Le livre de 2018 a été écrit quel est le titre ?
  • Dire au revoir à 2018

Voilà, le bilan à faire, ça prend un peu de temps, mais c’est tellement intéressant de faire un point, pour ensuite mieux continuer en se fixant une nouvelle feuille de route…

Je vous invite à faire ce bilan. Venez nous dire, si vous le faites, où vous en êtes…

Et d’une….

Année de passée, et une nouvelle qui arrive, encore une fois, comme un phénix qui meurt et renaît de ses cendres…

 

EMI, important, la voie

EMI… et vous ?

Jeudi 29 Novembre 2018,

Fin novembre déjà !

Ce temps qui passe…. toujours plus vite, toujours plus fort, toujours plus intense…

A propos d’intense, ce matin j’ai envie de vous livrer une expérience, MON expérience !

Cela fait peu de temps que j’ose en parler ! 2018, année de l’ouverture pour moi, j’ose tout ou presque ! ( rires dans la salle !!!)

J’en ai pour l’instant parlé à très peu de personnes. La première à qui j’en ai parlé n’est même pas dans mon entourage proche. Mais c’est cette personne qui me l’a confirmé et qui m’a convaincu d’accepter ce que j’avais vécu…il y a 5 ans.

Janvier 2013, je suis hospitalisée en urgence à l’hôpital de Valence ( 26 ). Je souffre de violents maux de ventre qui me terrassaient alors depuis presque un an. Mais, Irène, ne portait pas attention, n’écoutait pas ce corps qui lui parlait, qui essayait de dire quelque chose ! Noël 2012, janvier 2013, les douleurs s’accentuent, sont de plus en plus fréquentes. Fin Janvier 2013, alors que je venais de récupérer mes deux enfants dans leurs écoles respectives, je suis presque incapable de conduire pour rentrer à la maison, tellement mon ventre me fait souffrir, tellement mon ventre à gonflé, tellement mon ventre est dur ! ( tiens serais-je tout d’un coup enceinte de 6 ou 7 mois ? ). Ne me sentant pas capable de rentrer à la maison, je décide de laisser mes enfants chez mes parents et de filer voir le médecin que j’avais à l’époque, pas loin de chez mes parents. Une fois arrivée chez mes parents, je m’allonge et ne peut me relever. Maman, tente de garder son calme, face à mes grimaces de douleurs… Elle m’apporte un gant frais, car je me plains d’avoir très chaud, je suis en fait bouillante !

Rapidement, tout s’accentuent encore, je suis incapable de pouvoir me relever. Mes enfants m’observent, droits devant moi qui suis allongée sur le canapé. On décide d’appeler le SAMU.

Ils arrivent.

Ils m’auscultent sur place, prennent ma température.

40 DE FIEVRE….. ok…. well well well…

Je ne sais plus comment, j’atterrie dans leur véhicule.

Aux urgences, j’attends longtemps dans le couloir, avec mes douleurs toujours là. Ah on vient me chercher. Ils font tout une batterie d’examens.

Puis diagnostic.

J’ai des calculs biliaires, beaucoup, énorme, qui ont migré dans le canal cholédoque, avec un début de jaunisse et de pancréatite !

Super, Irène, tu vois de ne pas s’écouter !!!

On me trouve un lit, dans le service approprié. Le chirurgien me voit le lendemain je crois. Il m’explique qu’il ne pourra pas m’opérer de suite car l’infection est beaucoup trop importante. Il m’explique aussi, que normalement des calculs de la voie biliaire, c’est une affaire de 2/3 jours. Mais comme j’ai attendu l’extrême, ça prendra donc plus de temps, car l’objectif premier est de calmer et stopper l’infection qui envahit mon ventre !

Le chirurgien m’opère, une semaine après. Tout se passe bien. Le lendemain il me montre ma vésicule biliaire et son état …. beurkkk….

La première nuit après l’opération, se passe plutôt bien. Je suis encore sous l’effet de l’anesthésie générale.

La deuxième nuit est par contre une tout autre affaire.

Sous perfusions multiples, avec entre autre une ayant comme contenu de la morphine pour la douleur, je me sens de moins en moins bien au milieu de la nuit. Je sens des picotements, j’ai envie de vomir ( je crois ), je sens mon esprit partir…

C’est alors que je sens petit à petit une partie de moi se surélever, je me sens petit à petit flotter au dessus de moi-même restée allongée sur mon lit d’hôpital ! Puis je me sens naviguer dans la pièce, je vois toute la chambre, je me vois toujours sur mon lit, entrain de m’affoler…

Puis je me souviens, revoir défiler toute ma vie, mes joies, mes peines, les amis, la famille, mes proches, mes enfants, mon mari, mes parents… je dis au revoir à tout le monde, car je sais que c’est la FIN pour moi.

Puis je vois un tunnel blanc, lumineux, apaisant, cela m’attire.

Au bout de ce tunnel, je vois une personne. Je ne saurai dire qui c’était. Cette personne m’appelle, me dit de venir, qu’avec eux je serai très bien !

J’ai envie, j’ai peur, je regarde à nouveau, ce moi resté sur le lit, qui s’agite, s’affole, qui me dit de ne pas partir. Je ne sais plus quoi faire.

Je me rappelle bien de tout cela. C’est très précis dans ma mémoire.

Puis, finalement, de façon brutal, je me souviens, ne pas aller dans ce tunnel, et je retombe, comme une masse sur le lit, je me réintègre. Là les infirmières sont autour de moi, car ce moi resté sur le lit a finit par trouver cette maudite sonnette qui était sur la gauche. Je leur explique que je ne me sens pas bien, et leur dit que ce doit être un des produits des perfusions. Elles débranchent alors la perfusion de morphine qui effectivement donnait un dosage trop fort…j’étais shootée en fait…

Je reprends conscience peu à peu de moi, de mon environnement et de ce que je viens de vivre…

J’ai vécu quoi d’ailleurs, je ne sais pas du tout à ce moment là. La seule chose que je sais, c’est que j’ai été très mal, et que j’étais persuadée que j’allais mourir ! Les infirmières, me disent d’essayer de me rendormir.

En l’espace de 15 minutes, tout redevient à la normale.

Apaisée je me rendors!

Je sors de l’hôpital quelques jours après, une fois le transit redevenu normal !

Cette histoire, j’en n’ai parlé à personne à l’époque. J’ai juste expliqué qu’un dosage trop élevé de morphine, m’a shooté et que je ne me suis pas sentie bien la deuxième nuit.

Depuis, juin 2017, je plonge dans l’introspection, je lis, je médite, je fais du yoga, je me rends compte de beaucoup de chose, je comprends beaucoup de chose, je me fais une auto thérapie.

Avril 2018, 1er salon du bien être à Figeac.

J’assiste, avec mon fils de presque 16 ans, à des conférences. Une va changer mon point de vue sur ce que j’ai vécu ce mois de janvier 2013.

J’assiste donc à une conférence de Jean Marc Harel Ramond.

Mon fiston, qui est l’un des seuls avec mon mari, à savoir ce que j’ai vécu, me conseil et m’incite à aller trouver ce monsieur à la fin de la conférence. C’est ce que je fais au départ à reculons… Puis je me lance je lui parle.

Je lui explique, tout comme je viens de le faire ici.

Là, il met des mots sur mon expérience.

 » Madame, vous avec vécu et fait l’Expérience de la Mort Imminente. »

EMI quoi !!!!  

Vous comprenez le titre maintenant ?

Là, je comprends tout. Je comprends tout ce qui s’en est suivi après cette expérience.

Je comprends, pourquoi depuis juin 2017, j’ai eu ce besoin vitale de savoir. Savoir qui je suis, savoir quelle est ma mission sur la Terre.

Je comprends, pourquoi depuis juin 2017, ce besoin vital de faire une introspection sans précédent, comme je l’explique sur la page  » à propos  » est nécessaire.

Je comprends, ma mission de vie, mon rôle sur Terre.

Je comprends, que ma mission de vie est d’aider les gens avec l’art thérapie, entre autre. Je sais que je suis ici bas, pour servir lHUMAIN. Mais l’Humain dans toute sa splendeur.

Je remercie infiniment la VIE.

Je les remercie là haut, quelque part, de m’avoir laisser repartir, car ma vie, ne faisait que prendre SENS à ce moment là.

Comme me le dit dans un mail récent, Christophe Allodi, il faut  » comprendre pourquoi cette porte s’est ouverte lors de ce rendez-vous un certain jour de début février 2013 ? « 

Mais, chutttt…. je crois avoir trouvé la réponse…

Et vous avez vous vécu des expériences tel que celle-ci ?

Partagez les ici, si le cœur vous en dit…

Un message à tous et toutes, chers lecteurs, chère communauté:

Soyez attentif, à ce que vos corps vous disent. Soyez attentif à ce que l’Univers vous envoie comme message….

Petit message personnel à la famille et amis:

Je vous rassure, je ne suis pas tombée ni sous l’emprise de qui que se soit, ni dans une secte…. donc pas d’affolement svp…. je m’ EVEILLE tout simplement…des bises

développement personnel, important, la voie

Le sommet…

Jeudi 22 Novembre 2018,

Ouah, quelle semaine !!!! et on vendredi ( oui je laisse jeudi, pour me laisser bonne conscience ) ….

Une semaine riche.

Riche de joies, riche de découverte, riche d’émotions, riche tout court.

Comme quoi être riche ne veut pas forcément dire riche d’argent.

Je pense même que ce qui est plus important ( on est d’accord il faut un peu d’argent, fin moyennement, fin suffisamment pour vivre, bon vous voyez quoi !!!! ) Mais celui qui est riche d’argent et pauvre à l’intérieur de lui. Croyez vous qu’il soit heureux ? Pour ma part je pense que non. Vous pourrez avoir tout l’or du monde, mais si à l’intérieur vous êtes vide, si vous ne savez pas qui vous êtes, si vous n’aimez pas vous même et autrui, ça n’ira pas.

Pour arriver à se connaître, à s’aimer, puis à aimer autrui, il y a des étapes à franchir. Il y a un long, très long chemin à parcourir.

J’ai reçu cette semaine un lien sur ma boîte mail, envoyé par Monsieur Jean Jacques Crèvecoeur, que je suis sur internet depuis plus d’un an. Il m’a envoyé un lien pour suivre le Sommet de la Transition. J’ai donc pris en cours de route puisque cela a commencé le 15 novembre je crois.

Ce sommet, ce sont 22 professionnels qui sont interviewés par Patricia Mignone.  C’est un événement qui fait réfléchir et inspire l’envie de se mettre en mouvement. C’est un événement sur  « le thème de la Transition – transition personnelle, transition de vie, transition écologique : des thèmes qui nous touchent tous intimement. «   Cet événement uniquement sur le web nous fait profiter  » de l’expérience et de la sagesse de professionnels généreux qui t’éclaireront et t’encourageront à pendre des décisions que tu diffères peut-être. »

Selon moi c’est un événement MAJEUR, vous entendez ! MAJEUR.

Il est plus qu’urgent que les gens prennent conscience de qui ils sont, de leurs valeurs, de leurs compétences.

Il est plus qu’urgent que les gens se mettent en MOUVEMENT ( et non pas en marche !!!! ) en MOUVEMENT d’eux mêmes.

Il est plus qu’urgent que les gens comprennent que la transition ne viendra pas de l’extérieur mais de l’intérieur.

Car comme l’explique donc Jean Jacques Crèvecoeur dans son interview, que j’ai écouté avec passion et grand intérêt; il y a une différence entre CHANGEMENT et TRANSITION

D’après lui,

LE CHANGEMENT: vient de l’extérieur – perte d’emploi c’est un changement brutal dans la vie de quelqu’un – perte d’un proche – déménagement… en gros le changement c’est plus ou moins brutal et ce n’est pas forcément la personne qui a décidé du changement.

LA TRANSITION: vient de l’intérieur – je décide de vivre autrement – je décide de réduire mes déchets, de consommer différemment – je décide de prendre soin de moi – je décide d’apprendre à me connaître en travaillant sur moi… tout cela représente une transition sur du plus ou moins long terme.

Donc la TRANSITION qui vient de l’intérieur, permettra d’accepter ce qui vient de l’extérieur. Et oui…..

Toujours d’après Jean Jacques Crèvecoeur, la transition se passe en 3 étapes:

DEUIL – ZONE NEUTRE ou CHAOS – RENAISSANCE

  • Le DEUIL comporte 5 dimensions:

1- Le désengagement: c’est à dire se retirer des anciennes situations, qui me dérange

2- La démantèlement: c’est à dire rompre le lien qui me relie aux lieux/personnes qui ne me convient plus

3- Le désidentification: c’est à dire  ne plus s’identifier dans des rôles qui ne me correspondaient pas

4- Le désanchetement: c’est à dire quitter une sorte de sort dans lequel j’étais, reconnaître que j’ai été dans un système de croyance

5- La désorientation: c’est à dire accepter de ne plus savoir qui je suis après avoir réalisé les 4 premiers points

  • ZONE NEUTRE ou CHAOS 

Une fois la première étape de passée, nous arrivons dans un CHAOS. En clair nous avons déconstruit tout ce que notre entourage avait construit ou ce que nous même avions construit. C’est une zone inconfortable, car nous pouvons peut être à ce stage avoir de nouvelles idées, mais comme le DEUIL est tout frais il se peut que nous retournions dans nos travers… Il faut alors s’abandonner dans cette phase de CHAOS, se donner du temps pour créer de nouveaux projets, cultiver sa solitude, identifier ce que l’on ne veut plus, faire des rituels personnels.

  • RENAISSANCE

La renaissance c’est tout simplement sentir un déclic à l’intérieur de soi. C’est être dans l’ouverture. C’est développer son écoute intérieur.

Pour terminer son interview Jean Jacques Crèvecoeur a délivré quelques conseils, des actions à mettre en place pour faire les choses différemment:

  • Faire un jeun médiatique: se couper des médias en tout genre
  • Lire abondamment
  • Cultiver la solitude pour écouter ce qui fait sens
  • Cultiver l’humilité qui ramène à la connexion de la Terre Mère
  • Identifier les actes à poser dans le quotidien
  • Oser faire des expériences en ayant une attitude d’ouverture, en étant septique mais ouvert ( 5ème accords Toltèques )
  • Tirer les enseignements de ce que l’on vit pour pouvoir devenir de plus en plus compétent et conscient.

Je terminerai par ceci. Jean Jacques Crèvecoeur a fait allusion tout au long de son interview à Joseph Campbell ( entre autre ).  Il dit qu’il faut sortir du monde ordinaire pour aller dans le monde non-ordinaire et faire ses expériences et revenir dans le monde ordinaire pour transmettre.

Voilà, il était IMPORTANT pour moi de rédiger un article qui résume ce que Jean Jacques Crèvecoeur a évoqué lors de cet interview. J’espère que je n’ai pas trop déformé ce qu’il a dit.

Je pense que l’essentiel à retenir ici, c’est qu’il faut prendre soin de soi pour pouvoir prendre soin des autres et de la planète….

Bien évidemment je vous invite vivement à suivre ce sommet. Il reste encore une semaine je crois d’interviews à écouter. Les premiers ne seront plus en ligne, mais un coffret sera vendu à la fin, qui permettra d’acquérir l’ensemble du sommet avec plein de bonus en plus, et de pouvoir tout écouter chez soi, autant que l’on veut, et à vie …..

PARTAGEZ cet article, il faut qu’un maximum de personnes soient au courant de cela, pour celles et ceux qui n’ont pas encore trouver la VOIE…

Je vous remercie du fond du coeur…