bonheur, Chamane, voeux

MEILLEURS VOEUX

 

Vendredi 4 Janvier 2019

Bonjour belle communauté du bonheur.

Je me suis quelque peu éclipsée pendant les fêtes, dans la famille puis avec moi même.

Ces moments d’introspection sont et me sont nécessaires.

Je reviens aujourd’hui pour vous souhaiter une

BONNE ET MERVEILLEUSE année 2019

J’ai fixé mes objectifs 2019, j’ai posé mes souhaits, mes envies.

J’ai aussi décidé de continuer d’investir sur moi même ( cela fera plaisir à plus d’une ici hein !! je pense à Laurie Audibert – Coach HolistiquePatricia Mignone, etc…).

Etant donné que je suis de plus en plus attirée par le chamanisme, la magie, la sorcellerie, la Terre Mère, la nature, le 31 décembre alors que je consultais de façon brève et rapide FB, je suis tombée sur Mushum.

Je vois qu’on y propose une formation sur 1 an sur les techniques de médecines des 1eres nations. Je regarde un peu, et hop je valide mon inscription tellement le contenu me parle….

Je viens d’écouter la vidéo d’introduction à la formation.

Je vous la livre ici.

Il est nécessaire que le plus grand nombre d’entres nous l’écoutent, et faites la circuler … ce discours est édifiant ! touchant ! émouvant ( oui l’empathe que je suis a pleuré ). Elle est tellement vrai, moderne….quel discours, quelle vérité, quelle vision !!!

Donc que l’on soit Amérindien, Indien, Américain, Européen, Asiatique, Germanique, Latin… TOUS les peuples sont concernés par ce discours TOUS oui TOUS….

Il est temps de se réveiller réellement !

Bonne écoute, faites moi part de vos impressions…

Je vous dis à Lundi pour un nouvel interview ( celui de la grande Dame, que du coup je n’ai pas pu publier en raison des fêtes ), et je vous ferai part lundi des directives du blog pour 2019….

Portez vous bien…

CNV

C’est non violent…

Jeudi 13 Décembre 2018,

Quoi dire ????

Vous bloggeurs et bloggeuses est ce que cela vous arrive ? De ne pas savoir quoi dire ? De ne pas savoir de quel sujet traiter ?

Vous qui êtes en réunion, vous qui êtes à un repas de famille… cela vous arrive de ne pas savoir quoi dire ?

Que fait-on lorsqu’on ne sait pas quoi dire ?

On meuble ?

On ne fait pas d’article ? on ne dit rien à cette réunion ? on ne parle pas à ce repas de famille ?

Que fait-on lorsqu’on ne sait pas quoi dire ?

Pour ma part, c’est quelque chose qui a toujours un peu tendance à me mettre mal à l’aise ! Surtout si c’est une réunion ou un repas de famille. Quoi que le repas de famille, si je n’ai pas envie de parler je ne parle pas…

Je n’ai jamais été une grande bavarde et souvent ne me sentant pas à ma place pendant les conversations.

Par contre j’aime

C.O.M.M.U.N.I.Q.U.E.R

Quelque chose de compliquer de nos jours !

Et pourtant l’Etre Humain est un être de communication, non ?

Mais qu’est ce qu’il communique mal.

On le voit de partout sur les réseaux, on le voit dans la rue, au volant de sa voiture, au supermarché, au sein des familles…

Pourquoi l’homme communique aussi mal ?

Alors qu’il serait tellement plus simple de se comprendre, si chacun était dans une qualité relationnelle convenable.

Mais non, l’homme actuel est dans le jugement, jugement pour lui et pour les autres, il interprète, compare, reproche… il est dans les jugements masqués aussi ceux que l’on n’avoue pas, que l’on ne dit pas et qui entretiennent cette haine, l’être humain d’aujourd’hui est dans la stratégie ( qu’est qui va bien pouvoir servir mon ego, ma haine, mon pouvoir ? ), l’homme actuel est dans les exigences pour lui et les autres ( descend les poubelles, prépare ce dossier pour demain…), il fait du chantage, manipule, puni, blâme, culpabilise…

Si C.O.M.M.U.N.I.Q.U.E.R avec l’autre était ceci:

  • Etre dans l’observation à la place du jugement: observer, écouter ce que l’autre a à dire.
  • Ecouter et exprimer ses sentiments, ses ressentis et ceux des autres à la place des jugements masqués.
  • Reconnaître ses besoins et ceux des autres au lieu d’établir des stratégies pour sa propre petite personne et son ego.
  • Demander, proposer aux autres pour accomplir les tâches de la vie quotidienne et professionnelle…

La vie serait tellement plus agréable, si cela était appliqué!

Mais non, l’homme pour l’instant a choisi d’être dans le jugement, la stratégie, les exigences, qui sont que le résultat de croyances limitantes, de peur de ressentir, d’habitudes réactionnelles ( ça se dit ? heu ? ) et cela nous mène dans un idéal de défense…

Pour 2019, essayons de C.O.M.M.U.N.I.Q.U.E.R

AUTREMENT 

Cet article fait lien, à une conférence où je me suis rendue mardi soir.

Cette conférence parlait de la CNV, et Bruno Tarayre, médiateur, a très bien expliqué tout ceci, de façon simple. J’ai donc résumé ses explications qui ont fait échos en moi.

Belle communauté du bonheur je compte sur vous pour mieux communiquer avec vous et avec les autres.

Car une chose très importante, pour communiquer avec l’autre il faut d’abord communiquer avec soi même… ceci est PRIMORDIAL….

Portez vous bien….

 

 

 

temps

Et d’une…

Jeudi 6 Décembre 2018,

Le temps passe vite vous ne trouvez pas ?

Lorsque j’étais petite je trouvais le temps long, je trouvais le temps ennuyeux parfois, je trouvais le temps trop rapide quelques fois…certainement lorsque que je faisais des activités qui me plaisaient…

Mes, nos enfants, aujourd’hui, trouvent que le temps passent toujours vite !

Est ce parce qu’ils sont trop occupés ? Est ce parce qu’ils font que des choses qui leur conviennent ?

Je ne sais pas…

De toute façon c’est comme ça. On ne peut pas modifier le temps…

Une chose est certaine c’est que depuis quelques années, j’ai compris ce que c’était de vivre «  ici et maintenant  » et d’arrêter de soit penser au passé ou au futur.

J’ai compris cela lorsque j’ai lu en 2014  » Le pouvoir du moment présent  » d’ Eckhart Tolle.

Ce livre je l’ai lu, peu de temps après être arrivée dans le Lot, en 2013. Vous savez en février, après mon opération où j’ai vécu un truc de dingue – j’en parle ici . Finalement, question, est ce truc de dingue vécu à l’hôpital ou le livre qui m’a fait prendre conscience de ce temps ? et surtout qui m’a fait prendre conscience que ce que l’on vit d’important c’est le  » ici et maintenant  » ?

Pourquoi ai-je lu ce livre après et pas avant ?

Pourquoi je n’ai pas eu connaissance de ce livre avant ?

Pourquoi ai-je eu ce livre dans les mains, au printemps 2014…. soit une bonne année après mon opération.

Est ce les guides là haut, qui m’ont conseillés de le lire ? ( je dois avouer qu’à cette époque les guides je ne les voyais pas encore, je comprends aujourd’hui qu’ils étaient là tout à côté, et ceux depuis toujours… )

Quoi qu’il en soit, CE LIVRE, a été le début de mon changement, de ma modification, de ma transformation, je pense. Telle une chenille qui rentre dans sa chrysalide, pour en sortir papillon…

PAREIL

Je suis rentrée dans ma chrysalide en 2014.

J’ai alors, depuis la lecture de cet ouvrage, une autre notion du temps ( cela ne m’empêche pas de le voir toujours défiler aussi vite !!! ), mais … mais … car il y a un MAIS… je ne suis plus BLOQUÉE sur le passé, je ne suis plus BLOQUÉE par l’avenir…

Je vis autant que je peux, l’instant.

Comme dit Bruno Lallement: ( à quelque chose prés- Bruno rectifie si j’ai déformé et que tu lis cet article )

 » le passé c’est le passé, on ne peut plus rien y faire, l’avenir n’est pas encore là, mais le moment présent lui est là  » donc soyons dedans…

Depuis, que j’arrive à accepter cela, depuis que j’ai compris cela, la vie est tout de même vachement plus agréable. J’étais la reine du «  ruminage « , la reine du  » je me projette et je m’inquiète de ce qu’il arrivera ou pas !  »

Mais ça pourrit la vie, les amis, oui ça la pourrit… Le stress toujours à son maximum…La culpabilité toujours à son plus haut grade ! La peur toujours là à t’empêcher de faire, car sait-on jamais, si cette expérience tentante était dangereuse… donc … ben on ne fait pas… et oui tellement plus simple… mais tellement déprimant à force…

Et bien STOP.… ce n’est plus pour moi tout cela, ce temps est révolu… vous comprenez, R.E.V.O.L.U: Révolu comme révolution… c’est ma révolution à moi…Révolu comme évolution…c’est mon évolution à moi…

Depuis 18 mois, j’ai pris l’habitude, de faire un BUJO ( bullet journal, si vous préférez ! ). Outil d’organisation, que j’aime à décorer. Outil pour planifier, pour noter des objectifs, outil de développement personnel aussi.

Le mien, mon premier commencé en janvier 2018, aura tenu toute l’année, c’est très bien.

En effet, en début d’année, avec mon carnet tout neuf, j’avais fait un bilan de 2017, et une projection de ce que pourrait être 2018.

J’arrive à la fin de ce carnet, et je vais donc pouvoir entamer le suivant ( qui attend sagement dans son tiroir ).

Je vais reprendre la même idée.

Car pour moi, maintenant, vivre l’instant présent, ce n’est pas renier le passé, ou ce qu’il s’est passé … que ce soit en bonnes nouvelles ou mauvaises. Non pour moi, être dans l’instant c’est aussi prendre conscience du temps qui passe, mais en le voyant d’une autre manière, en le voyant comme une belle chose, en le regardant comme un apprentissage, en le regardant comme des expériences vécues. 

Je vais donc tout au long du mois de décembre, faire un retour en arrière sur cette année 2018; voir si j’ai atteins certains objectifs, voir si elle a été comme je l’avais espéré en décembre 2017, lorsque je faisais le bilan de 2017.

Je vous mets la liste des différents points qui vont figurer dans ce bilan – je tiens à préciser, que j’avais vu cela sur internet à l’époque, mais je n’ai pas gardé le nom de la source, qui proposait ce bilan – si quelqu’un parmi vous l’a,  notez la dans les commentaires je le rajouterai – Merci.

BILAN 2018:

  • Vue sur l’agenda de l’année, mois par mois, noter les points forts vécus.
  • Ce qui a été en 2018: – Famille,vie privée – Travail, études, profession – Amis, communauté, services – Santé, forme physique – Intellectuel – Émotionnel, spirituel – Finances
  • Ce que m’a appris 2018
  • 6 phrases sur 2018: – La décision la plus sage que j’ai prise – La plus grande leçon que j’ai apprise – Le plus gros risque que j’ai pris – La plus grande surprise de l’année – Le plus grand service que j’ai rendu – La plus grande chose que j’ai accompli
  • 6 questions sur 2018: – De quoi je suis fière -Quelles sont les 3 personnes qui ont eu le plus d’influence sur moi – Quelles sont les 3 personnes sur lesquelles j’ai eu le plus d’influence – Qu’est ce que je n’ai pas pu terminer – Quelle est la meilleure chose que j’aie découverte en moi – De quoi je suis la plus reconnaissante
  • Les meilleurs moments 2018
  • Mes 3 plus grands défis 2018: – Noter les 3 plus grands défis – Qui ou quoi m’a aidé à surmonter ces épreuves – Qu’ai-je appris sur moi même en surmontant ces épreuves
  • Pardonner
  • Lâcher prise
  • 2018 en 3 mots
  • Le livre de 2018 a été écrit quel est le titre ?
  • Dire au revoir à 2018

Voilà, le bilan à faire, ça prend un peu de temps, mais c’est tellement intéressant de faire un point, pour ensuite mieux continuer en se fixant une nouvelle feuille de route…

Je vous invite à faire ce bilan. Venez nous dire, si vous le faites, où vous en êtes…

Et d’une….

Année de passée, et une nouvelle qui arrive, encore une fois, comme un phénix qui meurt et renaît de ses cendres…

 

EMI, important, la voie

EMI… et vous ?

Jeudi 29 Novembre 2018,

Fin novembre déjà !

Ce temps qui passe…. toujours plus vite, toujours plus fort, toujours plus intense…

A propos d’intense, ce matin j’ai envie de vous livrer une expérience, MON expérience !

Cela fait peu de temps que j’ose en parler ! 2018, année de l’ouverture pour moi, j’ose tout ou presque ! ( rires dans la salle !!!)

J’en ai pour l’instant parlé à très peu de personnes. La première à qui j’en ai parlé n’est même pas dans mon entourage proche. Mais c’est cette personne qui me l’a confirmé et qui m’a convaincu d’accepter ce que j’avais vécu…il y a 5 ans.

Janvier 2013, je suis hospitalisée en urgence à l’hôpital de Valence ( 26 ). Je souffre de violents maux de ventre qui me terrassaient alors depuis presque un an. Mais, Irène, ne portait pas attention, n’écoutait pas ce corps qui lui parlait, qui essayait de dire quelque chose ! Noël 2012, janvier 2013, les douleurs s’accentuent, sont de plus en plus fréquentes. Fin Janvier 2013, alors que je venais de récupérer mes deux enfants dans leurs écoles respectives, je suis presque incapable de conduire pour rentrer à la maison, tellement mon ventre me fait souffrir, tellement mon ventre à gonflé, tellement mon ventre est dur ! ( tiens serais-je tout d’un coup enceinte de 6 ou 7 mois ? ). Ne me sentant pas capable de rentrer à la maison, je décide de laisser mes enfants chez mes parents et de filer voir le médecin que j’avais à l’époque, pas loin de chez mes parents. Une fois arrivée chez mes parents, je m’allonge et ne peut me relever. Maman, tente de garder son calme, face à mes grimaces de douleurs… Elle m’apporte un gant frais, car je me plains d’avoir très chaud, je suis en fait bouillante !

Rapidement, tout s’accentuent encore, je suis incapable de pouvoir me relever. Mes enfants m’observent, droits devant moi qui suis allongée sur le canapé. On décide d’appeler le SAMU.

Ils arrivent.

Ils m’auscultent sur place, prennent ma température.

40 DE FIEVRE….. ok…. well well well…

Je ne sais plus comment, j’atterrie dans leur véhicule.

Aux urgences, j’attends longtemps dans le couloir, avec mes douleurs toujours là. Ah on vient me chercher. Ils font tout une batterie d’examens.

Puis diagnostic.

J’ai des calculs biliaires, beaucoup, énorme, qui ont migré dans le canal cholédoque, avec un début de jaunisse et de pancréatite !

Super, Irène, tu vois de ne pas s’écouter !!!

On me trouve un lit, dans le service approprié. Le chirurgien me voit le lendemain je crois. Il m’explique qu’il ne pourra pas m’opérer de suite car l’infection est beaucoup trop importante. Il m’explique aussi, que normalement des calculs de la voie biliaire, c’est une affaire de 2/3 jours. Mais comme j’ai attendu l’extrême, ça prendra donc plus de temps, car l’objectif premier est de calmer et stopper l’infection qui envahit mon ventre !

Le chirurgien m’opère, une semaine après. Tout se passe bien. Le lendemain il me montre ma vésicule biliaire et son état …. beurkkk….

La première nuit après l’opération, se passe plutôt bien. Je suis encore sous l’effet de l’anesthésie générale.

La deuxième nuit est par contre une tout autre affaire.

Sous perfusions multiples, avec entre autre une ayant comme contenu de la morphine pour la douleur, je me sens de moins en moins bien au milieu de la nuit. Je sens des picotements, j’ai envie de vomir ( je crois ), je sens mon esprit partir…

C’est alors que je sens petit à petit une partie de moi se surélever, je me sens petit à petit flotter au dessus de moi-même restée allongée sur mon lit d’hôpital ! Puis je me sens naviguer dans la pièce, je vois toute la chambre, je me vois toujours sur mon lit, entrain de m’affoler…

Puis je me souviens, revoir défiler toute ma vie, mes joies, mes peines, les amis, la famille, mes proches, mes enfants, mon mari, mes parents… je dis au revoir à tout le monde, car je sais que c’est la FIN pour moi.

Puis je vois un tunnel blanc, lumineux, apaisant, cela m’attire.

Au bout de ce tunnel, je vois une personne. Je ne saurai dire qui c’était. Cette personne m’appelle, me dit de venir, qu’avec eux je serai très bien !

J’ai envie, j’ai peur, je regarde à nouveau, ce moi resté sur le lit, qui s’agite, s’affole, qui me dit de ne pas partir. Je ne sais plus quoi faire.

Je me rappelle bien de tout cela. C’est très précis dans ma mémoire.

Puis, finalement, de façon brutal, je me souviens, ne pas aller dans ce tunnel, et je retombe, comme une masse sur le lit, je me réintègre. Là les infirmières sont autour de moi, car ce moi resté sur le lit a finit par trouver cette maudite sonnette qui était sur la gauche. Je leur explique que je ne me sens pas bien, et leur dit que ce doit être un des produits des perfusions. Elles débranchent alors la perfusion de morphine qui effectivement donnait un dosage trop fort…j’étais shootée en fait…

Je reprends conscience peu à peu de moi, de mon environnement et de ce que je viens de vivre…

J’ai vécu quoi d’ailleurs, je ne sais pas du tout à ce moment là. La seule chose que je sais, c’est que j’ai été très mal, et que j’étais persuadée que j’allais mourir ! Les infirmières, me disent d’essayer de me rendormir.

En l’espace de 15 minutes, tout redevient à la normale.

Apaisée je me rendors!

Je sors de l’hôpital quelques jours après, une fois le transit redevenu normal !

Cette histoire, j’en n’ai parlé à personne à l’époque. J’ai juste expliqué qu’un dosage trop élevé de morphine, m’a shooté et que je ne me suis pas sentie bien la deuxième nuit.

Depuis, juin 2017, je plonge dans l’introspection, je lis, je médite, je fais du yoga, je me rends compte de beaucoup de chose, je comprends beaucoup de chose, je me fais une auto thérapie.

Avril 2018, 1er salon du bien être à Figeac.

J’assiste, avec mon fils de presque 16 ans, à des conférences. Une va changer mon point de vue sur ce que j’ai vécu ce mois de janvier 2013.

J’assiste donc à une conférence de Jean Marc Harel Ramond.

Mon fiston, qui est l’un des seuls avec mon mari, à savoir ce que j’ai vécu, me conseil et m’incite à aller trouver ce monsieur à la fin de la conférence. C’est ce que je fais au départ à reculons… Puis je me lance je lui parle.

Je lui explique, tout comme je viens de le faire ici.

Là, il met des mots sur mon expérience.

 » Madame, vous avec vécu et fait l’Expérience de la Mort Imminente. »

EMI quoi !!!!  

Vous comprenez le titre maintenant ?

Là, je comprends tout. Je comprends tout ce qui s’en est suivi après cette expérience.

Je comprends, pourquoi depuis juin 2017, j’ai eu ce besoin vitale de savoir. Savoir qui je suis, savoir quelle est ma mission sur la Terre.

Je comprends, pourquoi depuis juin 2017, ce besoin vital de faire une introspection sans précédent, comme je l’explique sur la page  » à propos  » est nécessaire.

Je comprends, ma mission de vie, mon rôle sur Terre.

Je comprends, que ma mission de vie est d’aider les gens avec l’art thérapie, entre autre. Je sais que je suis ici bas, pour servir lHUMAIN. Mais l’Humain dans toute sa splendeur.

Je remercie infiniment la VIE.

Je les remercie là haut, quelque part, de m’avoir laisser repartir, car ma vie, ne faisait que prendre SENS à ce moment là.

Comme me le dit dans un mail récent, Christophe Allodi, il faut  » comprendre pourquoi cette porte s’est ouverte lors de ce rendez-vous un certain jour de début février 2013 ? « 

Mais, chutttt…. je crois avoir trouvé la réponse…

Et vous avez vous vécu des expériences tel que celle-ci ?

Partagez les ici, si le cœur vous en dit…

Un message à tous et toutes, chers lecteurs, chère communauté:

Soyez attentif, à ce que vos corps vous disent. Soyez attentif à ce que l’Univers vous envoie comme message….

Petit message personnel à la famille et amis:

Je vous rassure, je ne suis pas tombée ni sous l’emprise de qui que se soit, ni dans une secte…. donc pas d’affolement svp…. je m’ EVEILLE tout simplement…des bises

développement personnel, important, la voie

Le sommet…

Jeudi 22 Novembre 2018,

Ouah, quelle semaine !!!! et on vendredi ( oui je laisse jeudi, pour me laisser bonne conscience ) ….

Une semaine riche.

Riche de joies, riche de découverte, riche d’émotions, riche tout court.

Comme quoi être riche ne veut pas forcément dire riche d’argent.

Je pense même que ce qui est plus important ( on est d’accord il faut un peu d’argent, fin moyennement, fin suffisamment pour vivre, bon vous voyez quoi !!!! ) Mais celui qui est riche d’argent et pauvre à l’intérieur de lui. Croyez vous qu’il soit heureux ? Pour ma part je pense que non. Vous pourrez avoir tout l’or du monde, mais si à l’intérieur vous êtes vide, si vous ne savez pas qui vous êtes, si vous n’aimez pas vous même et autrui, ça n’ira pas.

Pour arriver à se connaître, à s’aimer, puis à aimer autrui, il y a des étapes à franchir. Il y a un long, très long chemin à parcourir.

J’ai reçu cette semaine un lien sur ma boîte mail, envoyé par Monsieur Jean Jacques Crèvecoeur, que je suis sur internet depuis plus d’un an. Il m’a envoyé un lien pour suivre le Sommet de la Transition. J’ai donc pris en cours de route puisque cela a commencé le 15 novembre je crois.

Ce sommet, ce sont 22 professionnels qui sont interviewés par Patricia Mignone.  C’est un événement qui fait réfléchir et inspire l’envie de se mettre en mouvement. C’est un événement sur  « le thème de la Transition – transition personnelle, transition de vie, transition écologique : des thèmes qui nous touchent tous intimement. «   Cet événement uniquement sur le web nous fait profiter  » de l’expérience et de la sagesse de professionnels généreux qui t’éclaireront et t’encourageront à pendre des décisions que tu diffères peut-être. »

Selon moi c’est un événement MAJEUR, vous entendez ! MAJEUR.

Il est plus qu’urgent que les gens prennent conscience de qui ils sont, de leurs valeurs, de leurs compétences.

Il est plus qu’urgent que les gens se mettent en MOUVEMENT ( et non pas en marche !!!! ) en MOUVEMENT d’eux mêmes.

Il est plus qu’urgent que les gens comprennent que la transition ne viendra pas de l’extérieur mais de l’intérieur.

Car comme l’explique donc Jean Jacques Crèvecoeur dans son interview, que j’ai écouté avec passion et grand intérêt; il y a une différence entre CHANGEMENT et TRANSITION

D’après lui,

LE CHANGEMENT: vient de l’extérieur – perte d’emploi c’est un changement brutal dans la vie de quelqu’un – perte d’un proche – déménagement… en gros le changement c’est plus ou moins brutal et ce n’est pas forcément la personne qui a décidé du changement.

LA TRANSITION: vient de l’intérieur – je décide de vivre autrement – je décide de réduire mes déchets, de consommer différemment – je décide de prendre soin de moi – je décide d’apprendre à me connaître en travaillant sur moi… tout cela représente une transition sur du plus ou moins long terme.

Donc la TRANSITION qui vient de l’intérieur, permettra d’accepter ce qui vient de l’extérieur. Et oui…..

Toujours d’après Jean Jacques Crèvecoeur, la transition se passe en 3 étapes:

DEUIL – ZONE NEUTRE ou CHAOS – RENAISSANCE

  • Le DEUIL comporte 5 dimensions:

1- Le désengagement: c’est à dire se retirer des anciennes situations, qui me dérange

2- La démantèlement: c’est à dire rompre le lien qui me relie aux lieux/personnes qui ne me convient plus

3- Le désidentification: c’est à dire  ne plus s’identifier dans des rôles qui ne me correspondaient pas

4- Le désanchetement: c’est à dire quitter une sorte de sort dans lequel j’étais, reconnaître que j’ai été dans un système de croyance

5- La désorientation: c’est à dire accepter de ne plus savoir qui je suis après avoir réalisé les 4 premiers points

  • ZONE NEUTRE ou CHAOS 

Une fois la première étape de passée, nous arrivons dans un CHAOS. En clair nous avons déconstruit tout ce que notre entourage avait construit ou ce que nous même avions construit. C’est une zone inconfortable, car nous pouvons peut être à ce stage avoir de nouvelles idées, mais comme le DEUIL est tout frais il se peut que nous retournions dans nos travers… Il faut alors s’abandonner dans cette phase de CHAOS, se donner du temps pour créer de nouveaux projets, cultiver sa solitude, identifier ce que l’on ne veut plus, faire des rituels personnels.

  • RENAISSANCE

La renaissance c’est tout simplement sentir un déclic à l’intérieur de soi. C’est être dans l’ouverture. C’est développer son écoute intérieur.

Pour terminer son interview Jean Jacques Crèvecoeur a délivré quelques conseils, des actions à mettre en place pour faire les choses différemment:

  • Faire un jeun médiatique: se couper des médias en tout genre
  • Lire abondamment
  • Cultiver la solitude pour écouter ce qui fait sens
  • Cultiver l’humilité qui ramène à la connexion de la Terre Mère
  • Identifier les actes à poser dans le quotidien
  • Oser faire des expériences en ayant une attitude d’ouverture, en étant septique mais ouvert ( 5ème accords Toltèques )
  • Tirer les enseignements de ce que l’on vit pour pouvoir devenir de plus en plus compétent et conscient.

Je terminerai par ceci. Jean Jacques Crèvecoeur a fait allusion tout au long de son interview à Joseph Campbell ( entre autre ).  Il dit qu’il faut sortir du monde ordinaire pour aller dans le monde non-ordinaire et faire ses expériences et revenir dans le monde ordinaire pour transmettre.

Voilà, il était IMPORTANT pour moi de rédiger un article qui résume ce que Jean Jacques Crèvecoeur a évoqué lors de cet interview. J’espère que je n’ai pas trop déformé ce qu’il a dit.

Je pense que l’essentiel à retenir ici, c’est qu’il faut prendre soin de soi pour pouvoir prendre soin des autres et de la planète….

Bien évidemment je vous invite vivement à suivre ce sommet. Il reste encore une semaine je crois d’interviews à écouter. Les premiers ne seront plus en ligne, mais un coffret sera vendu à la fin, qui permettra d’acquérir l’ensemble du sommet avec plein de bonus en plus, et de pouvoir tout écouter chez soi, autant que l’on veut, et à vie …..

PARTAGEZ cet article, il faut qu’un maximum de personnes soient au courant de cela, pour celles et ceux qui n’ont pas encore trouver la VOIE…

Je vous remercie du fond du coeur…

Pêle Mêle

C’est plus que de l’amour…

Jeudi 15 Novembre 2018,

Aie, aie, aie…. Je note jeudi, mais je publie vendredi… Bon cela vous fera comprendre que je suis une personne très mais très occupée…

La journée de jeudi a été chargé.

J’avais, en plus de mon programme de travail, un rendez-vous à 11h chez le vétérinaire pour mon chat adoré… Une minette de 6 ans qui se nomme Tic-Tac. Une simple visite de contrôle pour voir si tout va bien. Je m’étais dit, comme tout va bien, cela ne va pas durer trop longtemps…

Mais c’était sans compter et en ayant omis que le vétérinaire est très bavard, et qu’il n’hésite pas à préciser des notions lorsqu’on lui pose des questions. Du coup je suis revenue à 12h passé.

Le chat va très bien, elle est en pleine forme et en bonne santé…. OUF….

Ce n’est pas le premier chat que j’ai, que nous avons, non que j’ai… c’est MON CHAT, mon CHAT D’AMOUR… je m’en occupe seule, donc c’est MON CHAT… 

Tic – tac est arrivée chez nous en deuxième partie de l’année 2012. Elle est de juin 2012. Nous étions encore à Valence dans la Drôme cette année là. Mon mari était en recherche d’emploi et début septembre m’informe qu’il a trouvé une annonce pour une offre d’emploi dans le Lot. Donc lui a quitté Valence courant septembre 2012, pour passer un 1er, puis 2eme entretien, puis pour faire une période d’essai de 3  mois. Je suis restée sur Valence avec les enfants le temps de l’essai.

Tic-tac a fait ses premières découvertes de chat à Valence donc. Nous habitions une maison de rue et avions une grande terrasse bétonnée ( ouais super !!! ) qui permettait au chat-chaton de faire ses expériences sur les toits des maisons mitoyennes qui nous entouraient…

Décembre 2012, mon mari annonce qu’il est embauché.

Février 2013, nous arrivons dans le Lot. Dans un premier temps nous avons trouvé une petite maison à louer dans un petit bourg autour de Figeac. A Felzins.

Tic-tac, explore, découvre la campagne, elle qui gambadait sur les toits des maisons il y a encore quelques semaines.

Les semaines passent, les mois passent.

Chacun se fait des amis, des collègues, de nouvelles connaissances quoi…

Même le chat figurez-vous !!!

Oui oui

Tout le monde se rend compte que le chat, prend du poids…

Tout le monde se rend compte que le ventre du chat s’arrondi…

Nous sommes en juillet 2013.

Voyant le ventre du chat énorme, je prépare un coin pour accueillir les futurs chatons et pour que la future mère soit bien tranquille dans un coin je place tout cela sous une table, près de mon tout petit espace travail que je m’étais fait dans cette location.

Tic-tac semble agitée. Je ne me souviens plus exactement du jour exact, j’ai dû le noter quelque part.

Elle tournicote, me suis partout, je monte à l’étage elle monte, je descends elle descends, je vais dehors elle va dehors, je rentre elle rentre…puis elle miaule, de tout petits miaulements ( ça se dit ??? oui je crois, rappelez moi à l’ordre si j’écris mal, car vous savez la dyslexie… patati patata… bref…).

Je décide de lui montrer le chemin vers son carton sous la table.

Elle rentre dedans, je m’installe à mon bureau tout à côté, elle se calme.

J’imagine que le travail a commencé pour elle, elle se tortille dans tous les sens…

Je m’absente pour aller chercher des vieux draps, oh oh non elle me suit !!!

Mais, retourne dans ton carton ma minette vite!!!… Elle ne supporte pas de ne pas me voir à cet instant.

Cela dure plusieurs quart d’heure.

Puis je décide, de rester à ses côtés et de laisser tomber ce que j’ai à faire.

Je la caresse, lui parle, la rassure. Je comprends, je sais que cela doit être douloureux, je suis passée par là aussi ( oui je sais je ne suis pas un chat, mais mince on ne va pas dire que c’est une partie de plaisir de A à Z un accouchement, hein Mesdames qui lisées ? lisaient ? ceci ! c’est bien , mais c’est douloureux aussi…); je caresse donc mon chat, je l’accompagne…

Elle est réceptive à mon attention envers elle, je vois que cela la rassure. Puis surtout je vois les petits chatons arriver à la queue le leu …un puis deux, puis trois… Trois !? C’est bien ma minette… elle s’occupe à merveille de ses trois chatons… C’est fabuleux, je l’ai accompagné tout au long. Je me souviens encore de son regard vers moi, comme pour dire  » tu es là, je suis rassurée, merci « … Pareil, la notion du temps je ne l’ai plus, donc je ne peux dire combien de minutes, se sont écoulées avant la surprise de voir arriver un quatrième chatons… oh ben dis donc…  Quatre merveilleux chatons dans la panière !!! Tu as bien travaillé dis donc !

Je crois que c’est depuis cet instant, que entre mon chat et moi cela est devenu fusionnel !

Elle a élevé ses chatons, comme une bonne maman. Nous leur avons tous trouvé une maison et une famille. Il y a même un d’entre eux, une fille, qui a fait un long voyage et qui est retourné dans la Drôme, chez mon amie de longue date.

Entre temps, nous nous avions trouvé une maison à acheter sur Figeac. Nous avons à nouveau déménagé.

Nous sommes arrivés, là où nous sommes encore actuellement.

Tic-tac a dû encore une fois s’adapter à son environnement. Entre autres avec les matous du quartier. Dans un premier temps ils jouaient ensemble, puis fût le temps des amourettes. Le jeune matou avec qui elle s’amusait au début, en quelques mois est devenu un matou en quête de conquête… Sauf que lui ne savait pas que Tic-tac ne pouvait plus rien pour lui, puisque j’avais fait stériliser la minette de suite après sa maternité. Alors s’en est suivi des semaines d’affrontement… Elle revenait de ses escapades, parfois dans un état la pauvre…

Je me suis alors juré de la protéger. La guerre était déclaré avec le matou…

Le matou au fil du temps a dû comprendre, ou a disparu !?

Ma minette vit une vie paisible à la campagne, elle rentre elle sort, elle dort, elle mange, elle fait ses griffes sur nos tapisseries ( grrrr il y a plein d’arbres dehors à quoi ça sert !? ), elle nous accueille lorsqu’on arrive avec la voiture, elle nous suit lorsqu’on part marcher dans la forêt près de la maison ( on doit du coup rebrousser chemin, la prendre et la rentrer à l’intérieur )…. Un chat chien quoi… 

Elle est tellement intelligente, tellement attachante, tellement expressive dans ses attitudes, c’est un membre à part entière de la famille.

Je conclue, par ceci, vous aurez donc compris que mon chat est très important à mes yeux, je suis en fusion totale avec elle…

JE L’AIME …

Et vous avez-vous aussi un animal avec qui vous avez une relation très forte ? Faites part dans les commentaires de vos anecdotes…

Miaou….Miaou…

 

 

bonheur, développement personnel

Le jour où j’ai trouvé…

Jeudi 8 Novembre 2018,

Le jour où j’ai trouvé… tiens ça pourrait faire le titre d’un prochain livre cela ???

De quoi je vais bien pouvoir vous parler aujourd’hui ?

Tout d’abord, je voulais m’excuser pour ces 15 jours de semi absence. Vous ne le saviez peut être pas, je suis partie une semaine en Dordogne suivre une formation professionnelle chez une art -thérapeute à Paussac. Cette formation a été très très riche et très très émouvante. Elle a remué quoi !

J’ai appris énormément de choses, et vécu énormément de choses aussi, avec les autres stagiaires. Le retour le vendredi à la maison a été très compliqué et cela m’a pris deux jours pour me sortir de l’ambiance de la formation. Je ne savais plus trop où était ma place ! Je ne savais plus trop qui j’étais ? Je ne savais plus trop ce que je devais faire ? ou ne pas faire ?

Par contre, j’étais certaine d’une chose.

Cette petite formation, m’a confirmé, m’a convaincu sur ma mission de vie !

OUI OUI …..J’ai trouvé ma MISSION DE VIE !

Le jour où j’ai trouvé ma mission de vie…. voilà notre titre !

Pour ma part, c’était il n’y a pas si longtemps…

En septembre.

Les cours de dessin reprennent à l’atelier, je retrouve certains élèves, des nouveaux arrivent. Puis j’ouvre une session d’atelier que je nomme  » Expression créative, intuitive et méditative ». La différence par rapport aux cours de dessin c’est qu’il n’y a pas d’apprentissage, pas de but précis de faire beau, le seul objectif est de se faire plaisir et oser ! J’accueille dans cet atelier trois participantes. Très rapidement je ressens la puissance de cet atelier d’expression. Je ressens le bienfait que cela apporte à ces trois personnes. Je vois leurs yeux pétiller, je les vois rentrer dans l’action pour faire leur création, je les vois dans leur bulle le temps de l’atelier.

C’est là que je me suis dit:

 » Ma fille, tu le tiens, tu as trouvé ce que tu cherchais pour te rendre utile. Ta mission de vie sera d’aider les autres à se sentir mieux à travers l’art, à travers la création. Tu seras leur accompagnante. « 

Alors bien évidemment tout cela je l’ai senti certainement bien plus tôt que ça, sans le savoir au tout départ. Puisque déjà toute petite je me souviens, j’aimais aider les personnes âgées à traverser la rue qui était en bas de chez moi, ou leur porter leur course jusque devant chez elles. Je me sentais utile. J’ai sûrement aussi dû faire d’autres actions dans ma vie où je me suis rendue utile, sans trop le savoir ou m’en rendre compte.

Et là, j’ai entamé une formation pour être art thérapeute fin 2017, ce n’est pas pour rien ! Et non !

Mais tout cela a pris son sens, en pratiquant, en ayant une expérience avec ces ateliers d’expression créative.

Puis tout c’est confirmé cette semaine du 22 au 26 octobre.

UNE ÉVIDENCE…

Trouver sa mission de vie, c’est comme un bateau qui trouve une eau calme après une grosse et interminable tempête….

Et vous avez vous trouvez la vôtre, si oui comment, quand ? Qu’est ce que cela vous a procuré lorsque vous l’avez découvert ? un soulagement ? une évidence ? une raison de plus pour continuer ?

Dites moi tout dans les commentaires pour que l’on puisse en discuter….

A bientôt…pour un autre sujet d’article …

 

développement personnel, intuition

J’ai découvert quelque chose de précieux…

Jeudi 18 octobre 2018,

Je crois de plus en plus aux signes que l’univers nous envoie, l’univers ou tout autre chose. Quelque chose de plus grand que nous. Quelque chose qui nous connecte à autre chose …. vous aussi ?

Durant une bonne partie de ma vie, j’ai été finalement un bon et gentil petit robot.

Gentil, doux, aimant, mais au fond de lui VIDE.

VIDE DE SENS…. sans le savoir bien entendu ! Si non ce n’est pas drôle…

Ce gentil petit robot, pensait et était persuadé qu’il était LUI.

Ce gentil petit robot, pensait qu’il agissait en conscience. Qu’il faisait des choses qu’il lui plaisait. Parfois oui il y a eu des périodes, des moments, où il choisissait réellement ce qu’il voulait faire.

Mais la plupart du temps il faisait parce qu’on lui avait dit qu’il fallait faire ainsi. Il faisait parce qu’on lui avait dit que de faire ceci ou cela était bien, que c’était correct. Parce qu’on lui montrait comment se comporter, parce qu’on, parce qu’on ….

Ce gentil petit robot, est devenu un robot rebelle et en colère, car en grandissant il ne comprenait pas pourquoi faire telle ou telle action avant d’arriver à son objectif. Alors ce petit robot, a fait ses expériences, plus ou moins heureuses, plus ou moins graves, plus ou moins correctes…. Là parfois, on lui a fait les gros yeux accompagnés de  » oh ce n’est pas correct, ce n’est pas bien, ça ne se fait ou dit pas, mais enfin…. » et j’en passe….

Puis ce petit robot, un jour à perdu la tête. Vraiment. Il ne savait plus qui il était, qu’elle était véritablement sa nature ?

Il a pris conscience que jusqu’alors il n’était pas LUI. 

Il était ce que la société voulait et espérait de lui. 

Il était ce que les croyances limitantes de générations en générations transmettent.

Il était tout cela et il était en fait RIEN. Il était RIEN car il ne se reconnaissait pas dans tout cela.

Ce gentil robot, c’est réveillé donc, il n’y a pas longtemps. Mais il a ouvert les yeux. Je dirai même mieux, il s’ ÉVEILLE.

Il a décidé d’arrêter de souffrir.

Il a gardé, les valeurs transmises par ces parents. Il a gardé ce que la société lui a transmis et qui correspond à ses valeurs.

Le reste il a jeté…. Il a fait un grand ménage.

Il a surtout découvert quelque chose de fabuleux, de précieux, quelque chose qui a un fort pouvoir:

L’ INTUITION

L’intuition c’est la connaissance directe et immédiate d’une vérité qui se présente à la pensée avec la clarté d’une évidence. C’est un pressentiment. On sent naturellement ce qui va être bon ou mauvais pour soi.

Oui, chacun d’entre nous a de l’intuition et peut la développer. Notre intuition c’est ce qui va nous pousser à agir ou pas, à dire ou pas, à répondre à une invitation ou pas. L’intuition c’est les ressentis. 

Notre société, enterre notre intuition. Et cela depuis la maternelle. Qu’elle gâchis !

Un exemple tout simple, en primaire: les maîtres et maîtresses établissent des règles ( je suis tout à fait d’accord avec cela, il faut un minimum de cadre ), mais mais POURQUOI POURQUOI, ne pas laisser les enfants présenter leurs cahiers comme ils le sentent ? Pourquoi leur dire: il faut sauter 4 carreaux avant d’écrire le titre, il faut sauter 3 lignes avant d’écrire le paragraphe suivant, il faut souligner en rouge les gros titres, en vert les sous titres, en bleu les gna gna gna….. MAIS POURQUOI ? est ce que cela va changer la face du monde si chacun présente d’une manière différente ?  Si le petit Hugo voulait lui sauter que 2 lignes, si la petite Jade voulait elle faire une belle fleur à chaque nouveau chapitre, si Esteban voulait lui encadrer son titre en jaune fluo ….? Hein, pourquoi enterrer justement leur INTUITION qu’ils ont, que l’on a de façon naturelle et innée.

Hugo, Jade, Esteban vont eux aussi apprendre à devenir de gentils petits robots, car très vite dès la primaire ils comprendront que ce qu’ils ressentent au fond d’eux, que ce qui  leur semblait bien pour eux n’aura pas sa place, ne sera pas bien vu, au départ par le maître ( qui lui applique certainement des directives de ses supérieurs, et qui lui aussi n’a pas eu l’occasion de développer son intuition  ), puis après par l’employeur, la société, etc.

Hugo, Jade, Esteban, vont eux aussi à leur tour lorsqu’ils auront des enfants, appliquer les mêmes  règles, mêmes convenances… je vous laisse imaginer…. la suite….

Pour continuer la réflexion je vous partage un article et un lien de blog, où ont été rédigés des articles sur l’intuition.

Mon but ici, n’était pas de faire redondance avec ce qui est déjà écrit, mais de m’exprimer sur mon vécu, avec des mots et exemples simples. J’espère avoir fait écho en vous avec cette réflexion, qui je pense mériterait d’avoir un autre article une prochaine fois, car il y a beaucoup à dire.

Dernier point, j’écoute donc maintenant mon intuition. Le petit robot gentil est largement moins présent, il sort de temps à autre car malheureusement la société nous oblige à suivre des choses malgré nous et nous sommes obligés de nous y plier. Mais maintenant, surtout depuis quelques mois, mon intuition est très présente et je la laisse s’exprimer et se développer.

A l’heure d’aujourd’hui, cela m’a permis de réaliser ou d’être en cours de réalisation de certains de mes rêves et souhaits. Cela m’a permis de me sentir MOI et non de me sentir RIEN. Cela m’a permis de CROIRE, de VOIR, de retrouver ma CONFIANCE EN MOI.

Donc j’écoute mon intuition.

Là par exemple elle me dit, que de publier les articles le mercredi ce n’est pas forcément une bonne idée. Journée chargée pour moi. Donc je publierai les articles le jeudi.

Je vous souhaite une bonne fin de journée. La semaine prochaine, si vous ne voyez pas d’article ce sera normal, je pars en formation dimanche jusqu’au vendredi 26. Si je peux, si j’ai le temps, le courage je ferai un court article jeudi 25, mais je ne promets rien…

Chère communauté du bonheur écoutez votre intuition, ne l’enterrez pas…

 

Chamane, développement personnel, Oracles

Mais qu’est ce que j’ai vécu ?

Jeudi 11 octobre 2018,

Bonjour chère communauté du bonheur.

Voilà à peine ouvert le blog que déjà elle manque à ses rendez-vous !!!! Non mais je te jure…

Vous vous souvenez normalement je publie les articles le mercredi. Oui mais voilà, je suis une entrepreneuse très occupée et hier je n’ai pas vu la journée passer. Et pour tout vous dire au moment où j’ai eu un peu de temps, je n’étais pas INSPIRÉE. Du moins trop d’idées, et du coup je ne savais quoi écrire !

Mais ma fin de journée a été d’une richesse et d’une découverte absolue !

J’ai décidé du coup de vous parler de ça! Ça vous va j’espère ?

Je remonte un peu dans le temps pour que vous puissiez comprendre…

Il y a quelques temps j’ai récupéré un oracle. On me l’a donné. Bon très bien. OK. Cet oracle je l’ai posé, sur une étagère et puis RIEN ! Il est restait là, sur son emplacement sans m’être d’aucune utilité, pendant de longues semaines.

Le mardi je reçois à mon atelier mes élèves le matin, et l’après-midi je reçois des participantes à la séance expression libre. Nous discutons et méditons un peu avant de démarrer l’activité. Puis l’une des participantes me dit: «  toi je te vois bien Chamane » comme l’oracle là que tu as. Je lui explique alors que j’ai cet oracle depuis quelques temps mais que je ne m’en suis jamais servi et surtout que je ne sais pas comment l’utiliser. Je lui avoue à demi-mot que je me sens attirée comme un aimant à cet oracle et aux oracles en général. Bon. L’autre participante me tend un papier avec plein de noms inscrit dessus de personnes dont nous avions parlé lors d’une séance précédente. Je le prends et le pose car il était temps de commencer la séance de créativité. Elles font leur séance et elles partent.

Le mercredi, donc hier, je travaille, je regarde de loin cet oracle et que vois-je ? C’est l’oracle des Chamans de John Matthews et Wil Kinghan. Connais pas ! Mais le titre de l’oracle ! L’ORACLE DES CHAMANS ! Mardi ne me disait on pas   qu’on me verrait Chamans !? Étrange coïncidence.

Les élèves du mercredi défilent et repartent, puis me voilà à nouveau seule, non avec ma fille en fait, qui était entre temps descendue pour faire ses devoirs. Je l’aide, et lui propose de tirer les cartes de cet oracle. Avec un grand oui elle s’installe. Je sors le livret, les cartes et commence à prendre connaissance de tout cela. En néophytes que nous sommes nous tirons des cartes et je lui lis à quoi elles correspondent. Première impression je trouve que ce qui y ait dit représente bien l’état de ma fille actuellement ! Étrange !

Enfin je tire les cartes pour moi, en m’y prenant autrement et surtout de la bonne façon. Je me lis ce qu’elles ont à me dire par rapport à ma question posée. Là je suis restée bouche bée ! Un tirage pertinent en est sorti. Les cartes ont été d’une vérité époustouflantes ! Je n’en reviens toujours pas.

Je me dis, les oracles ont des choses à me montrer. Je suis entrain de rentrer dans un monde que je ne connaissais pas. Un monde fait de plein de petits êtres invisibles dont je n’avais pas conscience jusque alors. Étrange !

Ni une ni deux, je regarde sur le net, pour me procurer un autre oracle ( pardon, d’autres oracles !). J’en commande un. L’oracle des chakras de Caryn Sangster. Connais pas !

Nous sommes aujourd’hui ( jeudi 11 octobre pour ceux qui suivent), je reçois à midi mon courrier, un colis en fait. Oui j’ai omis de vous dire avec l’oracle j’ai commandé un livre de Arnaud Riou  » Réveillez le Chaman qui est en vous » ( oui je sais je suis incorrigible avec les livres, j’en achète des tonnes !) bref, qu’est ce que je disais ? Ah oui… L’oracle des chakras, le voilà je l’ai dans mes mains. Mon état d’excitation était tel un petit enfant qui vient d’ouvrir son cadeau de Noël ou non, plutôt comme lorsque je regarde tomber la neige ( quand il en tombe on est d’accord !)

Je regarde l’heure 13h30. Allé avant de reprendre le travail, je me tire les cartes. Je lis d’abord les consignes, comment les tirer, comment les interpréter.

Je m’installe, je ferme les yeux, pose la main gauche sur le tas de cartes, je respire profondément et pense à la couleur jaune ( je précise je suis aussi néophyte en matière de chakras). J’étale les cartes comme indiqué et en sors 3. Je les retourne et décide de faire la lecture de gauche à droite. Première interrogation les numéros de cartes se suivent: 17, 18, 19 ? Rapidement je vois que les 3 cartes sont du même chakras. Rapidement je me rends compte que c’est le chakras jaune pour les 3 cartes !? N’avais-je pas pensé à la couleur jaune en commençant ? Mais oui ! Ouah… Mais qu’est ce que c’est que ce truc de dingue !? Je m’empresse alors de me référer au livret pour lire la signification de ces 3 cartes.

Voyons voir. Chakras jaune, chakras du plexus solaire. Ok

La carte 17, Le Choix: libre arbitre, courage, volonté, changement… Ouah…

La carte 18, L’enfant Intérieur: espièglerie, gaieté, innocence, émerveillement…. Ouais…

La carte 19, L’Instinct: intuition, connaissance, sensations, confiance… Ouah….

Mais qu’est ce que c’est que ce truc de dingue, me dis-je à nouveau !?

Je pense à la couleur jaune, c’est le chakras jaune qui sort pour les 3 cartes ( prisent au hasard faces retournées ). Les numéros des cartes se suivent. La description des cartes correspond EXACTEMENT à tout ce que je vis, ressens, en ce moment.

C’est un truc de dingue ce que je vis là.  C’est cela les oracles ça nous parle à ce point là ? J’aime autant vous dire que depuis ce midi je me sens moins seule tout en étant seule. J’ai l’impression d’être accompagnée par un peuple que je n’avais jamais remarqué.

Voilà, je viens de rentrer dans un nouveau monde. Un monde où j’ai tout à apprendre, à découvrir, à écouter.

Ah oui, j’oublie de vous dire une chose encore. J’ai du coup commandé un autre oracle ( ah vous l’aviez deviné !? Et oui…), l’oracle d’Arnaud Riou sur le peuple animal….et vous vous souvenez le petit bout de papier que la seconde participante m’avait donné, ben était marqué le nom d’Arnaud Riou. Oui…. Quand je dis que je me sens dauphin et/ou chat, depuis toujours, finalement je suis peut être véritablement une Chamane ?

Et vous, avez vous comme ça des attirances spirituelles ou des pratiques spirituelles ?

À bientôt, je termine cet article il est presque 22h, je suis fatiguée.

Bonne nuit…

Irène

 

 

 

bonheur, développement personnel, Lectures inspirantes

Je vais vous parler du Miracle Morning…de Hal Elrod

Connaissez vous ?

Le Miracle Morning ou MM pour les intimes ?

Non ?

Lisez cet article alors !

Juin 2017, j’entame la lecture du Miracle Morning de Hal Elrod. Un livre dont j’avoue ne plus trop savoir pourquoi et comment je suis tombée dessus ! Étrange ! Pas tant que ça peut être, me direz-vous! Je devais certainement être prête pour le lire ( et pi c’est tout ! ).

Pour vous expliquer un peu ma démarche, au printemps 2017 ayant donc décider d’arrêter de souffrir, je débute une auto-introspection sans précédent. Je m’isole pendant de nombreuses semaines ( pas facile pour mari et enfants, pardon mais cela était nécessaire ), pour comprendre, pour savoir, pour découvrir qui je suis réellementOUI réellement. En effet je comprendrai au fur et à mesure de mes nombreuses lectures, que nous ne sommes pas et que je ne suis pas la vraie réalité de qui je suis ! Je me rends compte, que la plupart du temps j’ai dû jouer plusieurs rôles dans ma vie. Finalement je dois être bonne comédienne ! Attention quand je dis jouer des rôles, cela ne veut pas dire que j’étais « fausse » mais plutôt que je voulais tellement faire plaisir aux autres, à mon entourage, que je m’oubliais !!!

Qu’est ce que je voulais MOI réellement, de telle ou telle situation ?

Qu’est ce que j’aurais aimé faire MOI, plutôt que d’aller à tel ou tel endroit ?

Qu’est ce qu’il m’aurais plu de dire dans cette conversation et je n’ai pas osé de peur de blesser l’autre ou de passer pour une idiote ?

Qu’est ce que , qu’est ce que il y a une liste …..

STOP !!!!!!!!! STOP !!!!!!!!!!!!!! LAISSEZ MOI VIVRE !!!!!  LAISSEZ MOI FAIRE COMME JE LE SENS bon sang de bonsoir !!!!!!!!!! 

Voilà ce que je me disais la plupart du temps. Puis tout recommençait , tout le temps, et à chaque fois je me disais  » tu es vraiment une idiote ma pauvre fille « , alors la pauvre fille se renfermait, n’osait plus, ne bougeait plus…. ne vivait plus….

Ce printemps 2017 donc, (revenons à nos moutons !), après quelques semaines à m’être déjà bien penchée sur mon VRAI MOI, je lis Miracle Morning. Dans cet ouvrage Hal Erold, nous donne les outils nécessaires pour être bien, pour nous aider à trouver le bonheur, la réussite, la motivation. Il préconise de prendre un moment pour soi, avant de démarrer sa journée et de faire ce qu’il nomme des  » SAVERS « , décomposé comme suit: S comme silence, A comme affirmations, V comme visualisations, E comme exercice physique, R comme reading ou lecture en Français :), S comme scribing ou écriture en Français :).

Pour réaliser et avoir le temps de faire ces SAVERS, l’idée est donc de se lever plus tôt que son heure habituelle. Par exemple vous vous levez habituellement à 8h ? et bien levez vous dans un premier temps à 7h30, puis au bout de quelques temps à 7h. Vous vous levez à 6h ? et bien reculez le réveil à 5h30 puis 5h ! Il faut pouvoir gagner une heure. Cette heure là vous la consacrez à vous, rien que pour VOUS ! On est d’accord? Ce n’est pas pour faire le ménage, les comptes de la maison, etc. Pour vous! Comment occuper cette nouvelle heure ? Beaucoup de gens se posent cette question ( mon mari en premier !!! si si , bon il est entrain de mettre la méthode en place). Vous l’occupez à faire des choses qui vous PLAISENT: promener le chien, caresser le chat, lire, dessiner, peindre, tricoter, méditer, du yoga, avancer un travail d’une formation en cours, visionner des vidéos inspirantes, écouter une émission en replay…et que sais-je ???

Vous voulez savoir comment je m’organise ? Bon je vous dis tout…vous êtes chanceux ….

Pour moi, me lever tôt n’est pas un souci. Donc mon heure habituelle était 6h lorsque le réveil de chéri sonnait, pour réellement se lever vers 6h20. J’ai donc mis mon propre réveil ( à savoir le portable) à 5h. Oui carrément (je n’ai pas fait d’étape en demie heure), chacun s’adapte à son rythme.

Alors, ok, 5h du matin. Bon je fais quoi à 5h du matin, pour moi ? Au départ j’ai suivi scrupuleusement les SAVERS dans l’ordre. Pour ma part je faisais donc pour le Silence de la méditation (complètement débutante, merci Youtube donc), pour le A les affirmations, pour le V les visualisations ( sans trop savoir en quoi cela était utile à l’époque !) , pour le E du yoga ( complètement débutante aussi donc vive Youtube ! ), pour le R ben je lisais mes autres nombreux livres de développement personnel, puis le S j’écrivais dans un cahier. J’ai donc appliqué cette routine, sans relâche, chaque matin, week-end compris… sans m’autoriser ou envisager de la manquer ne serait ce qu’un seul jour. Certains jours étaient compliqués pour se lever, mais tenace et volontaire comme je suis, je me levais !

Puis au bout de quelques mois, certaines choses dans ces SAVERS, ne me convenaient pas, car je n’en comprenais pas le but. Notamment les affirmations et les visualisations. Bon, et bien j’ai fait autrement. Hal Elrod, le dit bien dans son livre, ce n’est pas VOUS qui devez vous adapter à la routine, mais la routine qui doit s’adapter à vous. Donc les affirmations et les visualisations, je me suis dit j’y reviendrai plus tard, lorsque j’aurai vraiment compris leurs significations. J’ai donc pour ma part garder dans cet ordre: YOGA – MEDITATION – ECRITURE oui 3 et la lecture me direz vous. Pareil, la lecture j’en fais beaucoup à d’autres moments dans la journée, et cela me prenait beaucoup de temps de faire tous les SAVERS entre 5h et 6h30  ( heure de notre petit déjeuner en famille chez nous en semaine ). En voulant faire yoga, méditation, lecture et écriture en 1h30 de temps,j’étais arrivée à un point où je chronométré presque  ma routine qui était devenu limite stressante et ce n’est absolument pas mais absolument pas le but. Le but étant de passer un bon moment et non à nouveau d’être dans la course et surtout de regarder l’heure et se dire  » oh là là là j’ai pris plus de temps pour le yoga je n’aurais jamais le temps de lire et d’écrire !!!  » J’ai alors fait différemment.  Depuis je me rends compte que régulièrement je la change, l’adapte, car mes envies et mes souhaits changent.

A l’heure d’aujourd’hui, je suis plus souple avec ma routine. Je me lève toujours à 5h, mais lorsque ça ne veut pas, j’accepte! Très important l’acceptation. C’est la clé dans le développement personnel à mon sens.

Ma routine au 3 octobre 2018: Levée à 5h, petit tour à la salle de bain pour se débarbouiller puis direction le salon où j’installe mon tapis de yoga. J’ouvre le volet roulant, vais dehors, je respire un grand bol d’air frais, je regarde les étoiles et l’univers; je me connecte. Je pratique quelques mouvements pour réveiller le corps, je le tapote de partout. Je retourne à mon tapis, mets youtube en route et choisi une vidéo parmi les chaînes des charmantes prof de yoga ( pour en citer quelques unes: Yoga Fire by jo, Yoga coaching et Julie ) ce sont les 3 principales que je suis en alternance les matins. La séance de yoga dure entre 15 et 30 mn ça dépend de ce que mon corps est capable de faire ce MATIN là. Il doit être 5h55, je range mon tapis, prend un plaid bien chaud, un coussin, je retourne dehors pour méditer cette fois. Je m’installe, et là je mets en route ma méditation avec la méthode de Bruno Lallement ( je reparlerai de Bruno et de sa méthode dans un prochain article ), je médite jusqu’à 6h20 par là. Viens le moment du petit déjeuner, chacun se lève au fur et à mesure, je monte. Nous petit déjeunons plus ou moins ensemble ( il y en a qui traînent au lit !!!! ). Vers 7h15 entre pliage du linge sec, ou nettoyage des bols, je me assoie à nouveau ( là à la table pas par terre dehors ! )et j’écris mes pages du matin ( là aussi je ferai un article sur les pages du matin, outil très puissant ). Il est 7h30, 7h40 ma routine matinale est terminée. Je suis heureuse, sereine pour attaquer une nouvelle journée, plein de bonnes énergies.

Le Miracle Morning, devient véritablement un miracle dans le sens, où si on persiste, si on installe bien la routine, vous changerez. Je vous le dit. Véritablement toutes ces petites actions, vous transforment ! C’est véridique. Pour rappel, il faut savoir qu’il nous faut 30 à 45 jours consécutifs pour faire intégrer à notre cerveau une nouvelle habitude. C’est pour cela qu’il est vraiment important au tout début de ne pas lâcher et d’être du coup rigoureux et ne pas s’autoriser  » à ne pas faire « .

Pour terminer, je vous mets les trois arguments indispensables que Hal Elrod développe, et je vous invite bien évidemment à lire ce livre:

  •  » Vous méritez et êtes autant capable qu’une autre personne de créer et d’entretenir santé, richesse, bonheur, amour et réussite à des niveaux extraordinaires. »

  •  » Pour que vous cessiez de vous contenter de peu par rapport à ce que vous méritez, dans n’importe quel domaine de votre vie, vous devez commencer par vous évertuer chaque jour à devenir la personne qu’il vous faut être, un individu qualifié et capable d’atteindre, de créer et de conserver ce niveau de réussite. »

  • « La façon de vous réveiller chaque jour, ainsi que votre routine matinale ( ou l’absence de routine) conditionnent énormément votre degré de succès dans tous les aspects de votre vie »

Je vous laisse méditer là dessus, mais j’insiste, c’est ce livre qui m’a permis de me transformer, parce que je l’ai souhaité, désiré, voulu, au plus profond de moi…

Un groupe facebook a été crée à cet effet, vous pouvez le rejoindre c’est un groupe bienveillant et plein de bonnes énergies…

A bientôt pour un prochain article….

Irène