Travail avec les 13 mères originelles

Lundi 11 mars 2019,

Bonjour ma chère communauté du bonheur.

Bienvenue sur cette page, où je partage mes enseignements des 13 Mères Originelles.

En ce mois de Février j’ai lu et étudié la 2ème Mère de Clan

La Gardienne de la Sagesse

Je vous livre ma création issue de cette Mère, et mon enseignement.

img_20190309_185118

Tout d’abord le petit poème d’introduction:

La Gardienne de la Sagesse

Ô Gardienne des anciens savoirs

Chuchotte-moi ta sagesse,

Que toujours je me souvienne

Du mystère sacré de la vie,

 

Des histoires des Grands-Mères,

Des actes de bravoure, petits ou grands,

De l’avancée de l’Être Fidèle

Qui répond à l’appel de la Mère,

 

Des cycles et des saisons

Qui marquent chaque changement,

De la renaissance de nos visions,

De l’esprit que nous avons sollicité.

 

Ici, c’est la vérité qui l’emporte

Dans la guerre qui demeure intérieure,

Amenant chaque être humain

A la célébration finale.

Jamie Sams

 

La Gardienne de la Sagesse est l’Archiviste de tous les souvenirs. La Gardienne de la Sagesse m’a conduite à aller encore une fois à l’intérieur de moi, de mes souvenirs.

Elle m’a enseigné à Honorer la Vérité. Elle m’a enseigné que ceci peut se faire part quelque chose de « bien plus grand que les traditions culturelles ou humaines « . J’ai compris que notre propre vérité s’acquiert et se découvre tout au long de notre voyage dans la vie.  Elle me précise aussi que les souvenirs  » peuvent servir de guide pour affiner les qualités de conscience dans la Médecine qui consiste à être entièrement présent à chaque instant. »

En apprenant à être pleinement présente je deviens capable d’apprendre l’Art de l’Expansion, à travers le développement de Soi.

En lisant la Gardienne de la Sagesse ce mois ci, j’ai donc continué à cheminer sur ma route, j’ai continué mon apprentissage, tout comme le fait la Mère de Clan.

Dans cette partie du conte, la Gardienne de la Sagesse a une longue conversation avec Texture de Givre, un petit flocon de Neige posé sur une pierre. Texture de Givre, lui fait comprendre que les rêves sont en quelques sortes stockés dans les Texture de Givre et lorsque ceux-ci fondent et se transforment en eau, l’eau rentre dans la Terre Mère et ainsi elle est au courant des désirs des Humains. Ceci fait écho à la vidéo de Sylvie Kaye, dans un groupe facebook  » Le cercle des déesses », où elle parle de nos rêves. Que les rêves ne doivent pas simplement rester à l’état de rêve, qu’ils doivent être pensé très fort mais qu’ils doivent être accompli ! Je fais ici un lien avec la synchronicité. Si on fait en sorte d’accomplir ses rêves, nous les rêvons tellement fort, que ce flocon de neige qui se transforme en pluie et cette eau qui va informer la Terre Mère de nos désirs, c’est à ce moment là que l’Univers nous envoie des signes, des chemins, des portes qui vont apparaître sur nos routes pour nous permettre de réaliser ces rêves.

Donc l’enseignement à tirer de tout cela n’est pas d’attendre que cela  » tombe tout cuit », c’est d’être acteur de sa propre vie, c’est montrer à l’Univers, à la Terre Mère qui l’on est vraiment !

L’autre point important de cet enseignement, c’est la nécessité de ne pas renier son passé ou de le voir comme un échec.

Jusque là ce passé, j’avais justement tendance à ne pas être satisfaite. Avec cette lecture, cela m’a aidé à finir de comprendre que le passé ne dois pas être vécu comme un échec, mais au contraire que le passé est un enseignement très important qui nous permet d’être libre pour le futur.

Comme l’explique Jamie Sams

 » En te souvenant de tout ce qui est du passé, tu peux te placer toi même ici et maintenant et habiter la réalité de tout ce que tu es ». Ainsi on devient  » capable d’aller de l’avant en manifestant son droit à la totalité de sa réalisation »

Dans ce passage du conte la Mère de Clan doit franchir le Canyon du Temps où il y a 7 grottes – 7 grottes représentant les 7 directions ( Est – Ouest – Nord – Sud – Haut – Bas – Intérieur ). A chaque grotte elle va devoir expliquer à la Terre Mère, ce qu’elle a compris des enseignements qu’elle a reçu.

Dans la grotte du Nord, lieu du soin et de la reconnaissance, la Mère explique qu’elle a compris et qu’elle est reconnaissante pour toutes ces occasions qui lui ont permis de grandir. J’ai observé ce mois, tout comme la Gardienne les mêmes ressentis. J’ai compris que mon passé m’a permis de grandir.

En comprenant cela, il me semble que je comprends aussi que j’accepte et reçois la Guérison.

Comme cette Mère, je comprends que la  » Guérison vient à ceux qui ne blâment pas les expériences de la vie, mais remercient plutôt le potentiel de croissance qui leur est ainsi offert »

J’ai aussi appris avec cette Mère de Clan, lorsqu’elle a été dans la Grotte du Haut, que nous devons et avons l’occasion de remercier la beauté que nous incarnons en tant qu’individu, en nous réalisant au mieux de ce qu l’on est.

Cela m’a enseigné que chacun de nous, doit honorer les dons et facultés qui nous ont été donné au départ et non les renier, les enterrer, les étouffer.

Reconnaître et accepter qui JE SUIS.

En développant pleinement ces dons, ces facultés, ces compétences, cela est

ACCOMPLIR SA DESTINEE

Je terminerai par cet extrait:

 » La Route de la Sagesse pouvait être parcourue seulement par l’expérience, les épreuves et les erreurs. Elle avait gagné le droit d’être la Protectrice de la Route de la Sagesse parce qu’elle l’avait parcourue en honorant la vérité à l’intérieur d’elle même. »

 

 

Mardi 29 janvier 2019,

Bonjour ma chère communauté du bonheur.

Je vous accueille aussi sur cette page avec plaisir.

Voilà est venue le temps de partager mon premier enseignement de la 1ère Mère de Clan « Celle Qui Parle à ses Proches « 

dav CELLE QUI PARLE A SES PROCHES

Mère de la Nature, elle parle à sa parenté

L’Etre de la Pierre,

La Fleur Sauvage

Et le Loup sont ses amis.

Au fil des saisons qu’elle tisse

Elle chevauche les vents du Changement,

Ouvrant son coeur avec bonté

Comme refuge contre la faim et la douleur.

Tu es la Gardienne des besoins de la Terre,

Et tu rends frères le grand et le petit.

Mère, c’est toi que je vois dans la goutte de rosée,

C’est toi que j’entends dans le cri de l’Aigle.

Jamie Sans

 

Pour m’aider dans cet apprentissage et être avec d’autres femmes j’ai rejoint la Ronde des 13 Mères Originelles, où Gaïenne propose une lecture des Mères de Clan en 3 fois. Une fois à la nouvelle lune, une deuxième fois à la pleine lune et une dernière fois au dernier quart de lune.

Chaque lecture nous permet d’approfondir l’enseignement de Cette Mère de Clan.

Je vous livre donc mon premier enseignement de la première Mère de Clan Celle qui Parle à ses Proches.

Celle qui Parle à ses Proches. 

J’ai bien écouté Celle qui Parle à ses Proches. J’ai bien lu Celle qui Parle à ses Proches. C’est la première fois que je lis Celle qui Parle à ses Proches. Cette année j’ai décidé de me consacrer au féminin sacré. Je souhaite me connecter à nouveau au rythme de la femme que j’ai perdu depuis 30 ans.

A la première lecture de Celle qui Parle à ses Proches j’ai été charmé par cette belle histoire de communication avec tout ces animaux ! Le Renard, le Mille Pattes, le Cygne, l’Autruche….

La Mère de Clan souhaite alors comprendre comment tout ce peuple fonctionne.

A fin de mieux comprendre moi aussi, j’ai arrêté en ce mois de janvier mon contraceptif, pour être au plus près de mes saisons, de mon rythme de MA Vérité.

Lors de la deuxième lecture, j’ai compris beaucoup de choses et j’ai surtout pu faire des rapprochements lorsque j’étais enfant.

Je me souviens que enfant j’étais connectée à cette nature qui me parlait et que je comprenais. C’est là que j’ai commencé aussi à me sentir différente des autres. Toujours dans la lune, toujours ailleurs, certainement avec ce peuple dans les forêts. Mais petit à petit je me suis malheureusement déconnectée de tout cela, car la société m’appelait et me demander d’être  » aux normes « .

Celle qui Parle à ses Proches, me permet de renouer avec cette Nature.

Nous sommes allés, début janvier dans un bois, où il y avait un grand et vieux chêne. Un Roi, le Roi. Majestueux, imposant, beau. Ses branchages étaient long, tortueux. On aurait dit qu’ils allaient nous attraper. Il lui restait quelques feuilles mortes restées dessus qui faisaient office de chevelure.

Ce chêne, ce Roi de la forêt, me parlait.

Une âme se dégageait de lui.

Une âme qui m’attirait, une énergie me tirait à lui.

Nous nous sommes alors, mis en cercle autour de lui en nous prenant la main.

Là j’ai ressenti une telle vibration, une onde, une force incroyable.

Je me suis sentie au coeur de lui, avec lui.

Cette Mère de Clan m’a aussi réconforté dans mon choix qu’est l’art thérapie, où pour servir l’autre il faut d’abord se servir soi même, se connaître soi même.

Comme Celle qui Parle à ses Proches, j’ai été frustré et en colère de voir et de comprendre que ce que j’apprenais étant petite n’était pas Ma Vérité.

Alors je me suis mise en quête de Ma Vérité, et là j’ai vu ce monde visible, j’ai vu le possible, car mon coeur s’est ouvert.

A partir de là, la Vérité, la compréhension sont accessibles.

Merci à Celle qui Parle à ses Proches pour cet enseignement.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s